Le récit d’un soldat russe qui a choisi de se cacher dans les bois : «Nous vivons dans un état totalitaire qui est devenu trop puissant»

Adam Kalinin a choisi de vivre dans les bois dès qu’il a entendu l’annonce de la mobilisation partielle en Russie.

Adam Kalinin a fui la guerre en s'abritant dans la forêt. ©BelgaImage
Adam Kalinin a fui la guerre en s’abritant dans la forêt. ©BelgaImage

Depuis l’annonce de mobilisation partielle de Vladimir Poutine en septembre 2022, de nombreux récits de Russes en fuite ont émergé, dévoilant un aspect de la guerre que le président russe cherche tant bien que mal à dissimuler.

À lire aussi : Guerre en Ukraine : la Russie promet de brûler les chars occidentaux envoyés à l'Ukraine

Adam Kalinin, un spécialiste en informatique, a ainsi choisi de fuir pour vivre dans la forêt lorsque la Russie a fait son annonce glaçante. Adam Kalinin, qui est contre la guerre depuis le début et a déjà été emprisonné pour cela, ne voulait pas prendre le risque d’être envoyé au front pour tuer des Ukrainiens.

Partir aurait été un pas difficile hors de ma zone de confort. Ce n’est pas non plus très confortable ici, mais psychologiquement, ce serait vraiment dur de partir” a-t-il déclaré à la BBC. Il a donc choisi de vivre dans une tente dans la forêt depuis près de quatre mois, utilisant une antenne attachée à un arbre pour avoir accès à internet et des panneaux solaires pour l’énergie. Il se nourrit des provisions apportées régulièrement par sa femme.

Il a expliqué que vivre en dehors de la ville et des réseaux est la meilleure manière pour lui d’éviter d’être appelé. Il explique que “si les autorités ne peuvent pas me remettre un ordre de convocation en personne, je ne peux pas être contraint d’aller à la guerre.

À lire aussi : "Protestez ! Luttez ! Fuyez !" Zelensky exhorte les Russes à se dresser contre la mobilisation

Nous vivons dans un état totalitaire qui est devenu trop puissant. Au cours des six derniers mois, des lois ont été adoptées à un rythme incroyable. Si une personne s’exprime maintenant contre la guerre, l’État la poursuivra,” déplore Adam Kalinin.

Sa nouvelle vie dans les bois lui a cependant apporté un certain recul : “J’ai tellement changé que les choses que j’aurais pu regretter ont perdu de leur importance. Les choses qui semblaient importantes avant n’ont plus leur pouvoir. Il y a des gens dans une situation bien pire que la nôtre.

Cela ne l’empêche pas de vouloir voir sa femme plus souvent mais entre la vie au front ou en prison et plus de temps aux côtés de son épouse, il a fait son choix.

La vie de Kalinin dans la forêt lui vaut aujourd’hui une certaine popularité en ligne, avec 17 000 personnes qui suivent ses mises à jour presque quotidiennes sur Telegram. Il publie des vidéos et des photos de sa vie, de sa routine quotidienne et de l’organisation de son camp de fortune.

Sur le même sujet
Plus d'actualité