Les restaurants asiatiques victimes de discrimination depuis la pandémie de coronavirus: «Comme les Musulmans après les attentats du 11 septembre»

Les restaurants chinois ont été victimes de discrimination anti-asiatique aux États-Unis liée à la pandémie de coronavirus.

Restaurants asiatiques ©BelgaImage
Restaurants asiatiques ©BelgaImage

Selon une étude du Boston College, publiée dans la revue Nature Human Behaviour, la discrimination envers les chinois aux États-Unis, alimentée par la pandémie de coronavirus, a provoqué un manque à gagner de 7,4 milliards de dollars pour les restaurants chinois, rien qu’en 2020. Des pertes 18,4 % supérieures à celles subies par d’autres types de restaurants.

L’étude pointe notamment le rôle joué par les politiciens américains, qui rejetaient la faute du Covid-19 sur la Chine. Le virus a émergé sur un marché de la ville de Wuhan fin 2019, avant de se propager dans le monde entier. “De nombreux acteurs de la politique et des médias américains, surtout ceux qui étaient idéologiquement conservateurs, ont souligné le lien entre le Covid et la Chine, comme pour lui rejeter la responsabilité de la pandémie. Dans le même temps, on a assisté à une forte augmentation des incidents de discrimination et de violence à l’encontre des Américains d’origine asiatique”, a déclaré Masha Krupenkin, co-autrice de l’étude et professeur adjoint de sciences politiques au Boston College. D’après l’étude, la discrimination anti-asiatique a été plus forte dans les régions ayant voté en majorité pour Donald Trump en 2016.

À lire aussi : Avant le coronavirus, le racisme anti-asiatique s'exprimait déjà au restaurant chinois

”Ces tendances font écho à la manière dont les musulmans américains ont été confrontés à de la discrimination et une stigmatisation généralisée après les attentats du 11 septembre”, complète Justin T. Huang, professeur adjoint de marketing à l’Université du Michigan. Entre mars 2020 et décembre 2021, l’association Stop AAPI Hate – de lutte contre les agressions envers les Américains d’origine asiatique – a reçu 11 000 signalements d’incidents violents à l’encontre des asio-américains.

Mais les préjugés anti-chinois ont également affecté les autres restaurants de type asiatique, l’ensemble des restaurants servant de la cuisine asiatique étant assimilé à de la cuisine chinoise.

Sur le même sujet
Plus d'actualité