"Ils ont simulé son arrestation pour en refaire le centre de l’attention": des théories sur Greta Thunberg viennent envahir la toile

Arrêtée mardi sur le site de Lützerath avec d’autres militants écologistes, la jeune activiste est à présent la cible de nombreuses rumeurs.

©Belga

Ce mardi 17 janvier, Greta Thunberg a été interpellée par la police lors d’une manifestation contre l’extension d’une mine de charbon à Lützerath. L'AFP expliquait alors que le groupe de manifestants dont elle faisait partie était en garde à vue. “Ils ont été transportés en bus hors de la zone dangereuse”, ont indiqué les policiers à l'AFP.

La célèbre activiste suédoise était alors présente pour soutenir les manifestants contre l’engloutissement de Lützerath, hameau allemand abandonné. De nombreuses photos prises par des agences de presse ont alors été diffusées, montrant l’activiste embarquée par les policiers, parfois même portée dans les airs.

En plus de ces photos, c’est une vidéo qui a lancé la rumeur disant que Greta Thunberg aurait simulé son arrestation. Sur la vidéo, on la voit, tenue de part et d’autre par des policiers, en train de poser devant des caméras. On la voit ainsi tour à tour sourire et s’amuser de la situation puis arborer une expression sérieuse pour les flashs. Les policiers eux-mêmes semblent se prêter au jeu.

C’est ce que semblent dénoncer de nombreux internautes, notamment sur Twitter, l’accusant d’avoir tout orchestré pour son image.

”Greta a simulé une arrestation pour un shooting photo”, s’amuse quelqu’un.

”Ils ont simulé l’arrestation de Greta pour en faire le centre de l’attention à nouveau. Ce n’est pas compliqué à comprendre”, écrit un autre internaute.

”Donc Greta a simulé son arrestation ? Ce n’est pas un enfant ? Où sont ses parents ?” questionne encore un internaute.

Pour le moment Greta Thunberg n’a pas répondu à ces accusations.

À lire aussi: Dans les coulisses de la rébellion contre Total : "Nous avons tous des pseudos"

Sur le même sujet
Plus d'actualité