Les Golden Globes taclent Tom Cruise en appelant au retour de «Shelly»: qui est cette mystérieuse scientologue?

Le présentateur des Golden Globes a fait une pique à Tom Cruise en faisant référence à une des polémiques qui ébranle l'Église de scientologie.

Tom Cruise
Tom Cruise le 21 octobre 2016 à Berlin, lors de la première de «Jack Reacher: Never Go Back» ©BelgaImage

Ce 10 janvier 2023, au milieu de la cérémonie des Golden Globes, l’animateur du jour et humoriste Jerrod Carmichael s'est fait remarquer en s'adressant directement à Tom Cruise. Non, il ne s'agissait pas de lui remettre un prix, puisque l'acteur boycotte l'événement. Les Golden Globes pâtissent en effet toujours des accusations formulées en 2021 de racisme, sexisme, homophobie et corruption visant l’Association de la presse étrangère de Hollywood (HFPA), qui forme le jury. Cette année, un virage progressiste a été opéré mais la star de «Top Gun» reste décidée à rester en retrait. En guise de riposte, le maître de cérémonie n'a pas manqué de tacler sur son appartenance à la scientologie, en rappelant l'une des polémiques les plus sensibles entourant cette Église: celle de Shelly Miscavige.

Le fantôme de Shelly

Lors de la soirée, Jerrod Carmichael a fait croire qu'il avait retrouvé les trois Golden Globes que Tom Cruise avait reçu de 1990 à 2000 et auxquels il a renoncé en 2021. «Hey les gars, j’ai trouvé ça», a-t-il déclaré avant d'enchaîner. «Je ne suis qu’un présentateur, mais j’ai une idée. Peut-être qu’on devrait prendre ces trois trucs et les échanger contre le retour de Shelly Miscavige».

La blague n'a pas manqué de faire réagir le parterre de stars et pour cause: Shelly Miscavige, disparue de la scène publique depuis 2007, n'est pas n'importe qui. Il s'agit de la femme de David Miscavige, un bon ami de Tom Cruise et surtout le leader incontesté de l'Église de scientologie depuis 1987. Cela fait maintenant quinze ans que les médias américains tentent sans succès de savoir pourquoi elle s'est subitement évaporée, elle qui était si présente auparavant aux côtés de son mari.

Un sujet sensible

Ce mercredi, une personne a particulièrement apprécié la pique de Jerrod Carmichael: Leah Remini. Cette actrice était scientologue de son enfance jusqu'en 2013. Comme elle l'a raconté à la DH, elle a décidé de sortir de son ancienne Église après avoir ouvert ce qu'elle appelle la «boîte de Pandore». Lors du mariage de Tom Cruise en novembre 2006, David Miscavige était présent mais pas sa femme qui l'accompagnait pourtant toujours. Innocemment, Leah Remini a demandé pourquoi et s'est vu offrir en guise de réponse une «reprogrammation» de la part de l'Église, selon ses propres termes.

Depuis sa sortie de l'organisation, l'actrice ne cesse d'en pointer les travers en participant à plusieurs documentaires. Elle a également déposé un rapport pour personne disparue en 2013 à la police de Los Angeles pour Shelly Miscavige. Les forces de l'ordre ont vite classé l'affaire, en affirmant l'avoir localisée et parler avec elle, sans plus de détails. Depuis, Leah Remini a accusé le policier en charge de l'affaire, Cory Palka, d'avoir des liens avec la scientologie et d'avoir même reçu de l'argent de l'Église, sans pour autant établir noir sur blanc une ingérence dans l'affaire Miscavige.

En France comme en Belgique, la scientologie a été épinglée pour dérives sectaires. Les autorités belges ont d'ailleurs plusieurs fois été alertées après que des écoles ont été approchées par des associations cachant leurs liens avec cette organisation. C'était le cas d'une fondation sensibilisant à la problématique des drogues en 2007 et d'une autre dédiée aux droits humains dénommée «Unirted for Human Rights» en 2017. La même chose a été signalée côté français. Dans les deux pays, l'Église n'est pas interdite.

Sur le même sujet
Plus d'actualité