Quelle part de la population est LGBTQIA+? Un recensement inédit interroge 45 millions de Britanniques

Presque tous les Anglais et les Gallois ont participé à un recensement pour savoir quelle était précisément leur orientation sexuelle et identité de genre.

Gay Pride de Londres
Une participante à la parade de la Pride de Londres, le 2 juillet 2022 ©BelgaImage

Environ 3,2% des Anglais et des Gallois se sont identifiés comme LGBTQIA+ dans un recensement inédit sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre mené en 2021 par l'Office national des statistiques (ONS), dont les résultats ont été publiés vendredi.

1,5% d'homosexuels et 1,3% de bisexuels déclarés

Environ 1,5 million de personnes se sont identifiées comme LGBTQIA+, soit 3,2% des personnes âgées de 16 ans ou plus. Quelque 262.000 personnes, soit 0,5% de la population de l'Angleterre et du Pays de Galles, ont déclaré que leur identité de genre était différente du sexe enregistré à leur naissance. C'est la première fois que des statistiques sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre sont incluses dans le recensement. Les personnes sondées étaient invitées à répondre aux questions sur la base du volontariat. Environ 44,9 millions de personnes (92,5% des adultes de plus de 16 ans) ont répondu à la question sur leur orientation sexuelle et 45,7 millions (94%) sur l'identité de genre.

Environ 748.000 personnes (1,5%) se sont présentées comme gays ou lesbiennes, 624.000 comme bisexuels (1,3%). Environ 112.000 (0,23%) sont pansexuels et 28.000 (0,06%) asexuels. Environ 48.000 personnes (0,1%) se sont identifiées comme des hommes trans et 48.000 autres personnes se sont présentées comme des femmes trans. Environ 30.000 se sont déclarées non-binaires.

C'est Londres qui compte le pourcentage le plus élevé de personnes ayant déclaré que leur identité de genre était différente du sexe enregistré à la naissance (0,91%). Dans la région londonienne, 4,3% de la population se retrouve dans la catégorie LGBTQIA+, dont 2,2% se déclarant homosexuel. À un niveau plus local, les villes comptant le plus de gays et de lesbiennes sont la City de Londres (7,58%), Brighton (5,83%) et Lambeth (5,31%). Celles accueillant le plus de bisexuels sont Norwich (3,89%), Brighton (3,79%), Cambridge (3,82%) et Oxford (3,62%).

À lire: Le mariage gay à l’église est-il possible?

L'association LGBT+ Stonewall a qualifié ce recensement de «moment historique». «C'est incroyable de voir la taille réelle de la communauté LGBT+ dans le pays». Le recensement «montre que nous sommes de plus en plus libres d'être nous-mêmes», a salué Stonewall sur Twitter. «Il ne s'agit que du premier instantané», a expliqué le directeur de l'ONS Jen Woolford. «Dans les analyses futures, nous explorerons l'orientation sexuelle et l'identité de genre en fonction de variables démographiques-clés, comme l'âge et le sexe, ainsi que l'emploi, la santé, l'éducation et l'origine ethnique, entre autres».

Sur le même sujet
Plus d'actualité