Après son départ, le prince Harry ne voit «aucune volonté de réconciliation»

Le prince Harry dit souhaiter avoir «une famille, pas une institution» et fait preuve de bonne volonté pour se réconcilier avec la monarchie britannique.

Prince Harry et Meghan Markle
Le prince Harry et Meghan Markle, le 25 décembre 2017 à Londres ©BelgaImage

Le prince Harry veut «renouer» avec son père le roi Charles III et son frère William, avec qui il est en froid, mais ne voit «aucune volonté de se réconcilier», selon un extrait d'un entretien donné avant la publication de ses redoutées mémoires.

«Ils pensent que c'est mieux de nous garder en quelque sorte comme des méchants»

Un mois après la diffusion du documentaire sur Harry et son épouse Meghan sur Netflix, la monarchie britannique se prépare à de nouvelles révélations sur le départ fracassant du couple en 2020 pour la Californie avec la publication le 10 janvier du livre «le Suppléant». À l'occasion de la sortie du livre, le prince a donné deux interviews, l'une à la chaîne britannique ITV et l'autre à CBS aux Etats-Unis, qui doivent être diffusées dimanche.

À lire: Harry & Meghan : ce qu’on a pensé du premier épisode explosif du docu-série

«Ils n'ont montré absolument aucune volonté de se réconcilier», déclare le duc de Sussex dans une courte bande annonce diffusée lundi par ITV, sans qu'on sache qui il désigne précisément. «Je voudrais renouer avec mon père. Je voudrais renouer avec mon frère», dit-il aussi. «Je veux une famille, pas une institution», insiste Harry, 38 ans. «Ils pensent que c'est mieux de nous garder en quelque sorte comme des méchants», dit-il également.

William, principale cible du livre «Le Suppléant»

Ces critiques tombent en pleine période de transition pour la famille royale britannique après l'accession au trône de Charles III, suivant la mort d'Elizabeth II le 8 septembre à l'âge de 96 ans. Le souverain du Royaume-Uni et de 14 autres Etats du Commonwealth doit être couronné le 6 mai, un événement grandiose diffusé dans le monde entier. Leur documentaire diffusé sur Netflix en décembre, en six épisodes, permettait aux «Sussex» de donner leur point de vue sur leur départ, qui les a rendus très impopulaires au Royaume-Uni où ils sont souvent décrits par une presse impitoyable comme des enfants gâtés égoïstes.

Si la docu-série ne contenait aucune révélation fracassante, le couple y règle ses comptes avec les médias, accusés de harcèlement et d'avoir provoqué la fausse couche de Meghan. Il accuse aussi la famille royale de mensonges, de ne pas avoir su les protéger, et Harry y relate les coulisses de son départ en ciblant son frère William, qui lui aurait «hurlé» dessus lors d'une réunion familiale en 2020 en présence d'Elizabeth II. Les Sussex accusent aussi William et sa femme Kate d'être à l'origine de la couverture négative de la presse car ils «volaient la vedette».

À lire: «Harry&Meghan» (Netflix) suscite l’inquiétude dans la famille royale britannique : une réunion de crise entre Charles et William

Selon le Sunday Times, «le Suppléant» s'en prend surtout à William plus qu'au roi Charles III, confirmant le fossé entre les deux frères côte à côte lors des funérailles de leur mère Diana en 1997. «Charles s'en sort mieux qu'attendu, mais c'est particulièrement dur pour William, et même Kate est un peu malmenée. Il y a ces détails minutieux, et une description de la dispute entre les frères. Personnellement, je ne vois pas comment Harry et William pourront se réconcilier après ça», a confié une source ayant connaissance du livre au journal dominical.

Sur le même sujet
Plus d'actualité