Les 12 visages qui ont marqué l'année 2022

Elles et ils auront marqué l’actualité 2022 en représentant la création, la résistance, le renouveau, la ténacité, le succès. Et émaillé nos conversations, entre surprises et espoirs…

© BelgaImage

Volodymyr Zelensky

Le Financial Times l’a nommé “personnalité de l’année”, le qualifiant de “Churchill de l’ère des réseaux sociaux”. Le Time a fait de même: “Pour avoir prouvé que le courage peut être aussi contagieux que la peur, pour avoir incité les gens et les nations à s’unir pour défendre la liberté, pour avoir rappelé au monde la fragilité de la démocratie et de la paix, Volodymyr Zelensky et l’esprit de l’Ukraine sont la personnalité de l’année 2022 du Time.” Il est vrai que durant les semaines qui ont suivi le début des bombardements russes le 24 février, sa décision de ne pas fuir Kiev et de rallier des soutiens a été cruciale. L’ancien humoriste, devenu en 2019 le plus jeune président d’Ukraine (41 ans), a vu son destin - déjà étonnant - prendre une hauteur tout à fait particulière à la (dé)faveur de l’actualité tragique imprimée par son voisin russe. On lui souhaite, à lui, au peuple ukrainien et au peuple russe, une année 2023 pleine de raison, de dialogues et de paix.

Annie Ernaux

L’Académie suédoise lui a décerné le prix Nobel de littérature 2022 évoquant “le courage et l’acuité clinique avec laquelle elle découvre les racines, les éloignements et les contraintes collectives de la mémoire personnelle”. L’écrivaine française, 82 ans, s’inspire directement de sa vie pour écrire ses livres. Sa trajectoire est marquée par une bascule entre son milieu d’origine modeste (ses parents tenaient un bar-épicerie en Normandie) et une sphère intellectuelle et bourgeoise. Ce parcours de transfuge de classe et le sentiment de honte sociale sont au cœur de son travail. Son parti pris esthétique neutre et sans effets fait dire à certains que son écriture est “plate” ou que son œuvre se rapproche plus de la sociologie que de la littérature. Annie Ernaux est la 17e femme à décrocher le Nobel de littérature depuis 1901.

Annie Ernaux

© BelgaImage

Charles III

Surnommé par certains de ses valets le “prince dorloté” en raison de ses exigences précises en matière de confort, Charles Windsor a une excuse. Le temps. Il est le prince de Galles ayant conservé ce titre, traditionnellement accordé au futur monarque britannique, le plus longtemps: 64 ans! De quoi comprendre qu’on en vienne à exiger que ses lacets soient repassés au fer ou que la lunette de ses toilettes et son papier WC d’une marque particulière l’accompagnent à chacun de ses déplacements. Ses exigences s’effaceraient-elles depuis la mort d’Élisabeth II et son changement de statut? Rien n’est moins sûr. Veuf de Lady Diana et remarié à la Camilla Shand, Charles III et la reine consort seront officiellement couronnés le 6 mai prochain.

roi Charles III

© BelgaImage

Mahsa Amini

L’histoire a retenu que c’est l’immolation d’un jeune vendeur ambulant de fruits et légumes tunisien, Mohamed Bouazizi, qui déclencha en 2010 le “Printemps arabe”. En fera-t-elle de même avec Mahsa Amini et un “Automne perse”? Il est encore trop tôt pour le dire. Mais, depuis que Mahsa Amini, 22 ans, originaire du Kurdistan iranien, a perdu la vie à la suite d’une arrestation par la Police des mœurs parce qu’elle portait le voile “de façon indécente”, la société iranienne est bouleversée. Des dizaines de personnes ont été tuées par les forces de l’ordre durant des manifestations protestant contre la mort de la jeune femme et contre le régime iranien. Des milliers d’Iraniens et une quarantaine d’étrangers ont été arrêtés et plus de deux mille personnes inculpées en lien avec les manifestations. Deux hommes de 23 ans ont été pendus début décembre en lien avec les troubles. L’annonce par les autorités de l’abolition de la police des mœurs pourrait apaiser la situation…

Mahsa

© BelgaImage

Jeffrey Dahmer

Presque personne ne connaissait Jeffrey Dahmer, mais la série de Netflix, Dahmer, a remis en lumière la personnalité de ce tueur en série interprétée par le très convaincant Evan Peters. La fiction balise la vie de celui qu’on va appeler “le cannibale de Milwaukee” qui avoue avoir assassiné dix-sept jeunes hommes gays. L’atmosphère glauque et la noirceur du propos n’ont pas rebuté les spectateurs qui en font une série phénomène.

Damher sur Netflix

© Prod.

Hadja Lahbib

La surprise politique belge 2022. Avant de devenir ministre des Affaires étrangères et d’enfiler le maillot bleu du sélectionneur Bouchez, Hadja Lahbib était engagée dans la préparation de la candidature de Bruxelles au titre de Capitale européenne de la culture. Celle qui devait être l’un des atouts du ministre-président Rudi Vervoort (PS) est ainsi devenue une tête de gondole libérale. Et sans ambiguïté. Un temps “ni de droite, ni de gauche mais libre”, elle est désormais officiellement membre du MR. Ces réflexions ne devraient pas masquer l’essentiel. La jeune quinquagénaire possède de nombreuses qualités…

Hadja Lahbib

© BelgaImage

Giorgia Meloni

Présidente du parti d’extrême droite “Frères d’Italie”, elle est la première femme à prendre la direction du gouvernement italien. Elle affirme ne pas être “post-fasciste”, même si elle a tenu des propos favorables au dictateur Benito Mussolini. En 1996, à 19 ans, elle affirme que Mussolini a été “un bon politicien”, le définissant même comme le “meilleur politicien des 50 dernières années”. Actuellement, ses positions la rapprochent plus d’une Marion Maréchal que d’une Marine Le Pen.

Giorgia Meloni

© BelgaImage

Remco Evenepoel

À 22 ans, il a gagné Liège-Bastogne-Liège, le Tour d’Espagne avant de devenir champion du monde sur route. Hallucinante année pour un homme qui l’est tout autant. “Le phénomène”, “le petit cannibale”, “le nouveau Merckx” est un sportif hors du commun. Il commence sa carrière comme footballeur à l’âge de 5 ans au RSC Anderlecht. En 2014 et 2015, Evenepoel joue quatre matches avec la sélection nationale belge U15. En 2015 et 2016, il joue cinq matches avec la sélection U16, dont il porte le brassard de capitaine. Après être revenu à Anderlecht, il rejoint le KV Malines début 2017 et arrête le football quatre mois plus tard. Pour commencer le cyclisme de la manière que l’on sait.

Remco Evenepoel

© BelgaImage

Frédéric Janssens

En septembre, un courrier du personnel du Greffe du Parlement wallon décrit les comportements dysfonctionnels de leur supérieur. Ces comportements avaient été relayés par la presse, mais sans conséquences. Mais la diffusion d’un enregistrement où l’on entend le greffier Janssens menacer de mort l’un de ses subordonnés met le feu aux poudres. L’émotion est forte. Celle-ci va se mêler à l’indignation suscitée par ses largesses dans la gestion du budget du Parlement wallon et ses dépenses de représentation, notamment lors d’un déplacement à Dubaï en compagnie, de Jean-Claude Marcourt qui démissionne.

À lire aussi : 10 choses à savoir sur André Frédéric, nouveau président du Parlement wallon

Frédéric Janssens ancien greffier du Parlement wallon

© BelgaImage

Lionel Messi

Champion du monde, Lionel Messi, c’est plus que le sextuple Soulier d’or, c’est une histoire. Et mis à part quelques soucis fiscaux, une belle histoire. Fils d’un ouvrier et d’une femme de ménage, né dans une cité ouvrière de Rosario en Argentine, il incarne les possibles. De petite taille, il parvient à faire mentir ce qui semblait être une fatalité. Timide et introverti, il s’exprime pleinement avec la plus riche des palettes d’un artiste footballeur. Né pauvre, il fait partie du cercle très fermé des sportifs milliardaires. Il semble ne pas oublier ses origines: à 20 ans, il crée une fondation pour favoriser l’accès à l’éducation et aux soins pour les enfants les plus vulnérables. L’année 2022 l’aura consacré meilleur joueur de tous les temps. Le 20 décembre, il est accueilli en héros national par la foule à Buenos Aires.

Messi après la victoire de l'Argentine à la Coupe du Monde

© BelgaImage

Raphaël Liégeois

Le Namurois a été choisi pour devenir le troisième astronaute belge de l’Histoire. Une expérience qui devrait se concrétiser entre 2026 et 2030 probablement au sein de la Station spatiale internationale. Ingénieur de 34 ans, détenteur d’un doctorat en neuroscience, professeur à l’Université de Genève, marié et père de deux enfants, il a été sélectionné par l’Agence spatiale européenne parmi 22.500 aspirants… Brillant, l’astronaute!

Raphael Liégeois

© BelgaImage

Mindy, l'humain du futur

Un grand opérateur américain en téléphonie s’est basé sur une multitude de travaux d’experts pour modéliser en 3D l’humain de l’an 3000. Le résultat s’appelle “Mindy” et il a le corps vouté. Le travail de bureau assis et face à un écran expliquerait cette courbure dorsale. Autre implication de cette position de travail: le renforcement et l’arrondissement du cou. Les écrans provoqueraient l’apparition d’une deuxième paupière, plus fine, qui protégerait les yeux de la lumière bleue. Le GSM, au terme d’une évolution d’un millier d’années, figerait l’un de nos coudes à 90° et rendrait nos doigts crochus. Autre conséquence de la téléphonie mobile: nos crânes s’épaissiraient pour combattre les ondes néfastes.

À lire aussi : Les smartphones sont-ils en train de changer notre morphologie ?

Mindy l'humain du futur

© DR

Sur le même sujet
Plus d'actualité