Kanye West désigné «antisémite de l'année» par le centre Simon Wiesenthal

Ce titre, décerné chaque année par une ONG juive reconnue par l'ONU, a été donné à Kanye West, suivi par un top 10 de l'antisémitisme en 2022.

Kanye West à Washington
Kanye West à Washington le 11 octobre 2018 ©BelgaImage

La rhétorique constamment haineuse du rappeur américain Kanye West à l'égard des Juifs lui a valu le titre d'«antisémite de l'année». Ce titre peu enviable est décerné chaque année par le Centre Simon Wiesenthal, une organisation juive internationale de défense des droits de l'homme.

Kanye West et les réseaux sociaux

«Kanye West, qui se fait appeler Ye, est en première ligne non seulement pour avoir lancé des remarques antisémites et des théories du complot, mais aussi pour avoir utilisé son immense plateforme de médias sociaux pour militariser la haine, le sectarisme et l'ignorance», a déclaré jeudi le groupe de défense juif. Selon le centre, Kanye West contribue à intégrer la haine des Juifs dans le discours dominant sur les réseaux sociaux.

À lire: Après les remarques antisémites de Kanye West, Adidas plus que jamais sous pression

Toujours dans le top 10 des personnes ou organisations les plus antisémites en 2022 se trouve le Conseil des droits de l'homme des Nations unies (qui accuse Israël de parti pris injuste), l'Autorité palestinienne et le président Mahmoud Abbas, les attaques contre les juifs aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et ailleurs, et la plateforme de messagerie Telegram qui est qualifiée de «fosse de haine». À la huitième place sur la liste se trouve l'exposition très médiatisée à Cassel, en Allemagne, qui a été secouée par des allégations d'exposition d'art antisémite. «En Allemagne, les tabous entourant la haine des juifs continuent d'être alimentés par des éléments du gouvernement allemand et de l'élite artistique. Ceux-ci ont soutenu l'inclusion de tropes antisémites dans la prestigieuse documenta de Cassel par un groupe qui a soutenu le boycott d'Israël», a déclaré le centre.

Le Simon Wiesenthal Center a été fondé en 1977 à Los Angeles et y a toujours son siège social. Le centre est devenu connu pour sa recherche mondiale de criminels nazis cachés. Elle s'efforce également de promouvoir la tolérance et de lutter contre le racisme, l'antisémitisme, le terrorisme et les génocides dans le monde.

Sur le même sujet
Plus d'actualité