«Joyeux Noël anti-russe» : le clip de propagande d'une chaîne russe destiné aux Européens

En pleine crise énergétique, une chaîne de télé russe se moque du Noël des Européens.

© RT

En cette période de fêtes de fin d'année, la chaîne de télé russe Russia Today (RT) a sorti une vidéo de circonstance plutôt inattendue. On y voit une famille européenne fêter Noël durant trois années consécutives. En 2021, soit avant l'invasion russe en Ukraine et les sanctions internationales imposées à Moscou, tout va pour le mieux. La famille est heureuse, la maison est illuminée de guirlandes et la jeune fille reçoit un hamster en guide de cadeau. L'année suivante, la situation se gâte. La crise énergétique a jeté un froid sur les festivités : la famille vit dans l'obscurité. Le père est contraint de construire un système pour transformer la roue du hamster en générateur électrique afin d'éclairer le sapin. En 2023, les prévisions du média détenu par l'Etat russe se veulent encore plus dramatiques : les fenêtres brisées (par des bombardements ?) rendent la maison glaciale. Fragilisée par deux ans de crise, la famille tente de se réchauffer avec une bonne soupe... au hamster.

«Joyeux Noël anti-russe», conclut ironiquement le clip de propagande. L'objectif de cette vidéo est multiple : faire peur aux Européens pour qu'ils cèdent au chantage énergétique de la Russie, mais aussi servir la propagande russe en présentant une réalité qui n'en est pas une. Le clip est néanmoins assez cynique alors que Moscou menace de perturber l'approvisionnement en gaz, voire de le couper complètement, en réponse aux sanctions européennes.

À lire aussi : Énergie : risque-t-on vraiment des black-outs en Belgique ? Ces experts tirent la sonnette d'alarme

Sous la vidéo publiée sur Twitter, des Européens réagissent avec humour, en montrant par exemple leur thermomètre dépassant les 20 degrés en Pologne ou des photos des illuminations mises en place dans les rues ou sur les places pour Noël. Au lieu d'être effrayées, d'autres encore jugent même le clip plutôt marrant. «Ironiquement, cela décrit l'avenir de la Russie.»

Sur le même sujet
Plus d'actualité