USA : déjà un lourd bilan humain dû au froid extrême

La tempête hivernale Elliott a déjà perturbé une bonne partie du territoire américain, avec des conséquences multiples.

Tempête Elliott
Deux personnes dans le froid provoqué par la tempête Elliott, le 23 décembre 2022 dans le comté de McLean (Illinois) ©BelgaImage

La violente tempête hivernale et les températures extrêmes qui sévissent aux États-Unis ont coûté la vie à au moins 23 personnes, selon la chaîne américaine NBC News. Quelques heures plus tôt, les autorités avaient confirmé au moins 17 décès dus à la météo.

Problèmes d'électricité, de transports, etc.

Les victimes ont été recensées dans les États de l'Oklahoma, du Kentucky, du Missouri, du Tennessee, du Wisconsin, du Kansas, du Nebraska, de l'Ohio, de New York, du Colorado et du Michigan, selon NBC News. Environ 530.000 foyers étaient par ailleurs toujours privés de courant samedi vers 23h00 HB (contre jusqu'à 1,5 million la veille), selon le site Poweroutage.us, notamment dans le Maine, où les températures étaient largement négatives.

À lire: Jusqu’à -55°C: les USA frappés par une tempête comme on n’en voit «qu’une fois par génération»

Le temps glacial a également perturbé le trafic aérien dans certaines parties des États-Unis. Plus de 5.500 vols ont été annulés vendredi, soit 20% du trafic aérien, a tweeté le ministre des Transports américain Pete Buttigieg. Plus de 2.800 vols ont de nouveau été annulés samedi et 6.600 autres retardés, selon le site spécialisé Flightaware.com. À Buffalo, dans l'État de New York, d'importantes chutes de neige et des vents violents ont entraîné vendredi et samedi une visibilité quasi nulle à l'extérieur. Dans le comté d'Érié, où se situe Buffalo, la tempête hivernale devrait se poursuivre au moins jusqu'à dimanche matin (heure locale).

Les États-Unis sont confrontés à une «tempête hivernale historique», selon le service météorologique américain (NWS), elle a engendré d'importantes chutes de neige, des rafales glacées, et des températures ressenties descendant jusqu'à -48°C par endroits, capables de transformer de l'eau bouillante en gouttelettes de glace en un instant. Le NWS a de nouveau prévenu samedi que le froid présentait un risque mortel, a averti que les déplacements étaient «extrêmement dangereux» et «parfois impossibles», et a exhorté les Américains des régions touchées à rester à l'intérieur.

Sur le même sujet
Plus d'actualité