La Fifa poursuivie par la Suisse pour de fausses promesses climatiques

Un organisme suisse a lancé une procédure à l'encontre de la Fifa, en lui reprochant de fausses promesses quant au bilan environnemental du Mondial 2022.

Gianni Infantino au Qatar
Le président de la Fifa Gianni Infantino, lors d’une conférence de presse sur le Mondial 2022, le 16 décembre 2022 au Qatar ©BelgaImage

Une procédure a été ouverte par la Commission suisse pour la loyauté, un organe de régulation de la publicité, contre la Fédération internationale de football (Fifa) pour d'éventuelles fausses promesses climatiques. L'institution suisse cherche à savoir si la Fifa a trop vanté la Coupe du monde au Qatar comme étant respectueuse de l'environnement.

Accusations de «greenwashing»

Suite à une plainte, une procédure est en cours auprès de la commission, a déclaré dimanche Marc Schwenninger, directeur de la Fondation pour la loyauté dans la communication commerciale, à l'agence Keystone-ATS. Il confirmait un article du journal Sonntagsblick. En raison de l'enquête, M. Schwenninger n'a pas fourni d'autres informations. Il faudra probablement attendre des mois avant qu'une décision soit prise.

À lire: Un Mondial 2022 neutre en carbone? Une promesse «trompeuse»

Selon le journal, l'Alliance climatique suisse est à l'origine de la plainte. Elle reproche à la Fifa de faire croire au public un respect de l'environnement dans l'organisation de la Coupe du Monde 2022 au Qatar sans qu'il y ait suffisamment de preuves («greenwashing climatique»). La Fifa n'a pas pris position pour le moment. La Commission pour la loyauté est un organe suisse d'autocontrôle de la branche de la communication. Elle émet des recommandations.

Sur le même sujet
Plus d'actualité