Enorme coup de filet dans le trafic de drogues : les Pays-Bas livrent à l'Australie le "El Chapo d'Asie"

L'homme était recherché par Interpol. Considéré comme l'un des plus gros trafiquants d'Australie, il vient d'être extradé.

Enorme coup de filet dans le trafic de drogues : les Pays-Bas livrent à l'Australie le  El Chapo d'Asie
Belgaimage

Les Pays-Bas ont livré à l'Australie le baron de la drogue Tse Chi Lop (59), considéré comme le "El Chapo d'Asie" en référence au trafiquant mexicain Joaquin Guzman. Ce Canadien d'origine chinoise est suspecté de trafic d'héroïne et de drogues synthétiques, et serait à la tête du groupe mafieux Sam Gor, également connu sous le nom de "The Company".

Parmi les trafiquants de drogues les plus recherchés du monde, le quinquagénaire avait été arrêté à l'aéroport de Schiphol, aux Pays-Bas en janvier 2021, avec la collaboration avec les autorités australiennes, ce pays réclamant son extradition.  Il a été présenté devant un procureur australien jeudi à Melbourne. La police australienne assure qu'il risque la prison à perpétuité pour son commerce de méthamphétamine en cristaux entre 2012 et 2013. Il n'est poursuivi "que" pour 20 kilos, pour une valeur de revente de 4,4 millions de dollars australiens (environ 2,8 millions d'euros).

Sur la notice rouge d'Interpol

Mais selon les médias australiens, ce trafiquant de drogues serait responsable de 70% des stupéfiants acheminés dans l'île-continent.  Le Canadien avait été intercepté en janvier 2021 alors qu'il se déplaçait de Taïwan - où il résidait - vers le Canada, après une décennie de traque, et faisait l'objet d'une notice rouge d'Interpol. La commissaire adjointe de la police fédérale australienne, Krissy Barrett, a déclaré que l'arrestation était intervenue après "une enquête très complexe". "De par leur nature même, ces personnalités de haut rang au sein des syndicats (du crime) restent évidemment délibérément à l'écart des transactions commerciales", d'où l'importance de cette arrestation et la longueur de la traque, a-t-elle expliqué.

Un deuxième homme a également été arrêté après avoir été extradé de Thaïlande. "Le travail acharné des enquêteurs et du réseau international (de la police fédérale australienne) a permis d'inculper ces délinquants présumés et de les confronter à la justice australienne", a mis en avant Mme Barrett. Selon l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, le trafic de méthamphétamine en cristaux ( "crystal meth") du groupe Sam Gor a généré entre 8 et 17,7 milliards de dollars en 2018. De larges sommes sont blanchies via des casinos, hôtels et projets immobiliers en Asie du Sud Est.

Sur le même sujet
Plus d'actualité