Accord européen pour un plafonnement du prix du gaz : voici le plafond qui a été retenu

Les États membres de l'Union européenne ont dégagé un accord politique sur un plafonnement du prix du gaz.

Les États membres de l'UE dégagent un accord politique sur un plafonnement du prix du gaz
Les États membres de l’UE dégagent un accord politique sur un plafonnement du prix du gaz © Belga Image

Les ministres de l'Énergie de l'Union européenne ont dégagé lundi un accord politique sur l'instauration d'un mécanisme temporaire de correction des prix sur le marché de gros du gaz. Il est convenu d'instaurer un plafonnement de prix à 180 euros le mégawattheure.

Sur les 27 États membres, seule la Hongrie a voté contre. Les Pays-Bas et l'Autriche se sont abstenus. L'Allemagne, qui a toujours été réticente envers un plafonnement, a donc finalement voté pour. Craignant qu'un prix plafonné du gaz ne détourne les méthaniers de l'Europe, Berlin a plaidé ces derniers mois pour prévoir de solides garde-fous, en cas de menace sur l'approvisionnement.

Dès le printemps dernier, la Belgique s'était profilée comme l'un des États membres les plus ardents en faveur d'une forme de plafonnement des prix du gaz, avec l'Italie, la Grèce, l'Espagne ou encore la Pologne. "Depuis le début, nous poursuivons le même objectif : maitriser les prix tout en assurant la sécurité de l'approvisionnement. Aujourd'hui, nous avons atteint cet objectif", s'est réjouie la ministre belge de l'Énergie, Tinne Van der Straeten, dans un communiqué.

"Le mécanisme de correction du marché (MCM) protégera nos ménages et nos industries contre les prix exceptionnels, mais il doit être clair qu'il reste la mesure de sécurité ultime et qu'il ne peut pas être la seule réponse aux prix élevés de l'énergie. Le rôle du MCM est d'intervenir lorsque les prix du gaz atteignent des niveaux de prix irrationnels. Par conséquent, j'espère que ce mécanisme ne sera jamais déclenché. Le MCM fonctionne dans ce sens comme un airbag dans une voiture, qui n'est là pour nous protéger qu'en cas d'accident", a expliqué la ministre Groen.

A lire aussi : Plafonner le prix du gaz? La Commission européenne détaille sa proposition

Elle assure que les États membres ont veillé à ce que le MCM contienne les garanties nécessaires à la sécurité de l'approvisionnement. "La sécurité de l'approvisionnement est une préoccupation partagée par 27 États membres, pas seulement par l'Allemagne", souligne Mme Van der Straeten.

Le mécanisme fait partie d'une série de mesures prises au niveau de l'UE pour lutter contre les prix élevés du gaz et de l'énergie. "Le Conseil a également pris la décision d'organiser des achats groupés pour remplir les réserves de gaz l'hiver prochain. En travaillant ensemble, nous pouvons unir nos forces pour négocier des prix plus bas. Nous agissons aussi pour accélérer la transition énergétique avec des procédures de permis plus rapides. Avec les mesures d'économie d'énergie nécessaires, nous serons prêts pour l'hiver prochain et pour surmonter ensemble la crise énergétique".

Les États membres et la Commission européenne doivent maintenant s'attaquer à une réforme structurelle du marché européen de l'énergie. L'exécutif européen est attendu en début d'année prochaine pour formuler des propositions.

Sur le même sujet
Plus d'actualité