La Bosnie-Herzégovine devient officiellement pays candidat à l'UE

La Bosnie est devenue candidate à l'adhésion à l'UE. Désormais, tous les États des Balkans occidentaux jouissent de ce statut (à part le Kosovo) mais le chemin s'annonce long.

Drapeaux bosnien et européen
Les drapeaux bosnien et européen, à Berlin le 13 août 2018 ©BelgaImage

Les chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne ont donné leur feu vert, jeudi lors du sommet de Bruxelles, à la Bosnie-Herzégovine qui se voit octroyer le statut de candidate à l'adhésion à l'Union européenne, a confirmé un responsable européen.

Le début d'un processus probablement très long

La décision était attendue: mardi, les ministres des Affaires européennes de l'UE avaient déjà validé cette perspective, qui marque la première étape d'un long processus d'adhésion pour ce pays des Balkans. La Commission européenne avait recommandé en octobre aux États membres d'accorder ce statut à ce pays de 3,5 millions d'habitants miné par la pauvreté et l'instabilité politique, qui est confronté à des menaces sécessionnistes.

À lire: L’Ukraine dans l’Union européenne? «Cela prendra sans doute 15 ou 20 ans»

La Bosnie est divisée entre une entité serbe, la Republika Srpska, et une fédération croato-musulmane, reliées par un faible pouvoir central souvent paralysé. Ce système politique complexe est hérité des accords de paix de Dayton qui ont mis fin à la guerre intercommunautaire dans laquelle 100.000 personnes ont été tuées entre 1992 et 1995.

La reconnaissance du statut de candidat n'est que le début d'un long processus. L'étape suivante, nécessitant également l'unanimité des Vingt-Sept, est l'ouverture de négociations officielles d'adhésion, qui prennent du temps, car les pays candidats doivent intégrer dans leur droit national un grand nombre d'actes législatifs européens.

Sur le même sujet
Plus d'actualité