«Il m’a dit : ça a commencé» : les confidences d’Olena Zelenska, femme du président ukrainien, à BFMTV

En visite à Paris, Olena Zelenska, l'épouse de Volodymyr Zelensky, s’est confiée sur le plateau de BFMTV.

«Il m’a dit : ça a commencé» : les confidences d’Olena Zelenska, femme du président ukrainien, à BFMTV
Olena Zelensky, en mai 2022 @BELGAIMAGE

À l'occasion de la conférence pour la reconstruction de l'Ukraine, Olena Zelenska, épouse de Volodymyr Zelensky, est en visite ce mardi à Paris. La Première Dame ukrainienne en a profité pour faire un détour par le plateau de BFMTV. «J'ai la possibilité de m'exprimer au nom des gens qui vivent aujourd'hui dans un pays en guerre, de raconter l'histoire de ces gens et je profite de cette occasion», a-t-elle expliqué à la chaîne d’information française.

Celle qui était scénariste dans une autre vie a raconté comment elle avait vécu de l’intérieur la journée du 24 février 2022, lorsque la Russie a débuté l’invasion de l’Ukraine. «La première chose que j'ai entendue, c'était des bruits étranges qui ressemblaient à des explosions. Ma première pensée était que peut-être il s'agissait d'un feu d'artifice». «On n'a pas envie de croire que cela a commencé, mais la compréhension arrive très vite».

À lire aussi : Le Time choisit Volodymyr Zelensky comme personnalité de l’année 2022

La Première Dame raconte ensuite un autre souvenir, celui de son mari enfilant un costume au petit matin pour s’adresser à la nation. «Il ne m'a dit qu'une seule chose: 'ça a commencé'. Et tout est devenu clair».

Très active sur le front diplomatique

Dès les premiers bombardements russes, elle a quitté le palais présidentiel à la hâte.  Malgré les invitations de pays voisins, la famille Zelensky reste au pays, mais séparée. «Je n'avais aucun désir de partir ou fuir [...] il n'y avait pas de projet comme cela, je vous le dis en toute franchise».

La Première dame est transférée de planque en planque avec son fils Kyrylo, 9 ans, et sa fille Oleksandra, 18 ans. Désignée "cible n°2 de l'armée russe", selon Kiev, elle n’a donné presque aucun signe de vie les dix premières semaines de la guerre.  Après dix mois de conflits, elle  expliquer continuer de «vivre à part avec les enfants» et ne voit son mari que rarement.

Contrairement à ce dernier, elle a plusieurs fois quitté le territoire ukrainien depuis le début de l’invasion. Olena Zelenska a effectué une dizaine de déplacements officiels en Europe et aux Etats-Unis notamment, participant à relayer sur le front diplomatique la position ukrainienne. Le 20 juillet dernier, elle n’avait par exemple pas hésiter à réclamer d’avantage d’armements pour son pays, devant le Congrès américain.

À lire aussi : Zelensky en mode glamour, ça ne passe pas

Tout en disant souhaiter la paix «et que la paix», l’épouse du président Zelensky a réclamé sur le plateau de BFMTV que les nombreuses exactions de l’armée russe soient sanctionnées.  «Que ceux qui donnent des ordres criminels soient punis» et pas seulement le président russe, Vladimir Poutine «en tant que personne, mais un Poutine collectif», a-t-elle ajouté.

Sur le même sujet
Plus d'actualité