Norman en garde à vue : le témoignage de Maggie, la jeune femme qui a porté plainte

Maggie D. a porté plainte contre Norman Thavaud, placé ce lundi en garde à vue pour être interrogé sur des accusations de viol et corruption de mineur.

Le témoignage d'une des victimes présumées de Norman
© Capture vidéo YouTube (Urbania)

Norman Thavaud est en garde à vue dans le cadre d’une enquête préliminaire confiée à la Brigade de protection des mineurs (BPM). Le parquet de Paris a indiqué que la procédure ouverte en janvier 2022 concernait " six plaignantes ". D’après le quotidien, cinq d’entre elles accuseraient Norman de viol et deux seraient mineures.

Une fan québécoise, Maggie D., l’avait publiquement accusé en 2020 de l’avoir manipulée pour obtenir des photos et vidéos à caractère sexuel. Elle avait indiqué avoir porté plainte au Canada. Interrogée par l’AFP, elle a confirmé être actuellement en France pour être confrontée à Norman devant les enquêteurs, comme l’a indiqué Libération.

A lire aussi : #BalanceTonInfluenceur: plusieurs youtubeurs et influenceurs dans la tourmente

La jeune femme avait accepté de témoigner en 2021 à visage découvert dans une interview accordée au magazine Urbania sur YouTube. Dans cet entretien, Maggie raconte la relation qu'elle a entretenue en ligne avec son youtubeur préféré et comment elle a été victime de manipulation: "La relation virtuelle qu’on a eue s’est rapidement transformée en “flirt”. Très peu de temps après nos premiers échanges, il a commencé à me complimenter. Petit à petit, les photos qu’on s’envoyait mutuellement étaient de plus en plus osées. C’est à partir de là que c’est devenu problématique et qu’il a été de plus en plus insistant et demandant".

"Il utilisait les bons mots aux bons moments ; dès que je m’éloignais, il me rattrapait au dernier moment. Quand j’étais prête à couper toute communication avec lui, il revenait à la charge", continue-t-elle. "J'ai réalisé que ce n'était pas sain ni normal. Mais ça m'a pris un moment avant de comprendre que c'était problématique comme relation. J'avais confiance en Norman, à l'époque".

Maggie a donc décidé de porter plainte: "Je ne m’attends pas à grand chose de la justice, ce ne serait pas la première fois qu’un agresseur serait acquitté. Je sais qu’il y a des failles dans le système judiciaire. Mais j’ai quand même porté plainte, par principe. Et puis je veux que Norman assume enfin ce qu’il a fait", disait-elle à Urbania en 2021.

#balancetonyoutubeur

En 2018, le youtubeur français numéro un, Squeezie (17,6 million d’abonnés) avait dénoncé sur Twitter " les YouTubers (y compris ceux qui crient sur tous les toits qu’ils sont féministes) qui profitent de la vulnérabilité psychologique de jeunes abonnées pour obtenir des rapports sexuels ".

Son tweet avait été énormément rediffusé dans le cadre du mouvement #balancetonyoutubeur. Certains témoignages avaient visé Norman. Un autre youtubeur, Léo Grasset, spécialiste de vulgarisation scientifique, est visé par deux enquêtes préliminaires ouvertes en 2022 à Paris et à Lyon, concernant des accusations de viol et de harcèlement sexuel.

Troisième youtubeur français 

Norman, troisième youtubeur français en nombre d’abonnés, fait figure d’ancien, après avoir fait ses débuts en 2011 sur la plateforme. Ses vidéos, selon un décompte officiel, ont été vues plus de 2,7 milliards de fois. Porte-drapeau d’une nouvelle génération d’humoristes nés sur les réseaux sociaux, ce monteur de formation s’est fait connaître au début des années 2010 avec des séquences inspirées de sa vie quotidienne (Avoir un chat, Les toilettes) ou des jeux vidéo (Luigi clash Mario).

Passionné de stand-up, il est monté sur scène pour deux spectacles en solo entre 2015 et 2020, en plus de quelques apparitions au cinéma (Mon roi) et à la télévision (Dix pour cent). L’entourage du Youtubeur n’était pas en mesure de réagir dans l’immédiat.

Sur le même sujet
Plus d'actualité