Manifestations en Iran : plus de 70 morts en une semaine

Les forces de sécurité iraniennes ont tué 72 personnes, dont 56 dans les régions kurdes, au cours de la dernière semaine de répression des manifestations anti-régime.

Manifestations en Iran ©BelgaImage
Manifestations en Iran ©BelgaImage

Le bilan total monte à 416 morts depuis le début du mouvement de contestation déclenché le 16 septembre par la mort de Mahsa Amini, une Kurde iranienne de 22 ans arrêtée par la police des mœurs pour avoir enfreint le code vestimentaire strict imposant aux femmes de porter le voile en public.

Parmi ces morts, figurent 51 enfants et 21 femmes, selon IHR, basée à Oslo.

Au cours des sept derniers jours, la majorité des victimes a été dans les régions kurdes de l’ouest de l’Iran, où Téhéran a envoyé des renforts alors que la contestation montait.

À lire aussi : Pourquoi les Iraniens ont refusé de chanter leur hymne national au Mondial 2022

Des manifestations se sont déroulées dans plusieurs villes – Mahabad, Javanroud ou Piranchahr -, souvent liées aux cérémonies de funérailles de personnes tuées par les forces de l’ordre.

Le groupe de défense des droits des Kurdes d’Iran Hengaw, lui aussi basé en Norvège, a accusé les autorités d’avoir tiré à balles réelles sur les manifestants.

Il a indiqué que cinq personnes avaient été tuées lundi à Javanroud, où s’étaient rassemblées plusieurs milliers de personnes pour rendre hommage aux victimes du week-end.

Sur le même sujet
Plus d'actualité