Joe Biden accorde sa grâce présidentielle à… deux dindes avant Thanksgiving : " Ça, c’est un bel oiseau "

A l'occasion de Thanksgiving, Joe Biden a gracié deux dindes ce lundi.

Biden accorde sa grâce présidentielle à deux dindes avant Thanksgiving
Joe Biden © AFP

Le président américain Joe Biden a utilisé ses prérogatives présidentielles lundi pour gracier deux dindes en amont de la grande fête familiale de Thanksviging, où ces volatives sont traditionnellement servis farcis. " Ça, c’est un bel oiseau" , s’est exclamé le président au moment où la dinde " Chocolate ", forte de ses 21 kg, était placée sur une table.

" Chip " et " Chocolate " (" Pépite " et " Chocolat "), deux grosses dindes blanches, ont été nommées comme cela en hommage au parfum de glace préféré de Joe Biden, qui n’a pas manqué de le dire à des écoliers présents pour l’événement.

 

Quelques blagues

La cérémonie, au ton léger, est une tradition annuelle à la Maison Blanche et souvent l’occasion de quelques blagues. Le président a utilisé les résultats des récentes élections de mi-mandat, où son parti a créé la surprise en faisant mieux que prévu, pour lancer quelques boutades et jeux de mots, comme sur les urnes qui, a-t-il dit, n’ont pas été " farcies " — référence aux accusation infondées de fraude électorale lancées par certains républicains.

La dinde farcie est le plat traditionnel servi aux Etats-Unis à l’occasion de la fête de Thanksgiving, qui célèbre la première récolte, obtenue avec l’aide d’Amérindiens, de pèlerins anglais fraîchement arrivés sur le continent américain.

Joe Biden a également mentionné à quel point la pandémie de Covid-19 avait fortement restreint de telles célébrations pour les Américains ces dernières années, et a exhorté ses invités à ressentir de la gratitude pour ceux qui les ont protégés durant la crise sanitaire, notamment les médecins, les infirmiers et les scientifiques.

Il y a deux ans, nous ne pouvions même pas célébrer Thanksgiving avec de grands rassemblements familiaux. Désormais, nous le pouvons" , s’est-il réjoui.

Sur le même sujet
Plus d'actualité