Le record du trou noir le plus proche de la Terre battu

Les scientifiques ont découvert le trou noir le plus proche de la Terre selon nos connaissances actuelles. Un exemplaire intriguant à plus d'un titre.

Trou noir
Illustration artistique d’un trou noir ©BelgaImage

Ce vendredi 4 novembre, des astronomes ont annoncé la découverte d’un trou noir avec une particularité marquante: il s’agit du plus proche jamais repéré dans le voisinage de la Terre. Il est situé à 1.600 années-lumière de nous. Une distance minime quand on sait que le précédent record était de 3.000 années-lumière. Autre élément de comparaison: le trou noir supermassif situé au centre de notre Voie lactée, Sagittarius A*, se trouve à environ 26.000 années-lumière. Mais cette proximité n’est pas de la seule propriété originale de ce nouveau corps céleste.

Un mystérieux couple avec une étoile

Pour trouver ce trou noir, direction la constellation d’Ophiuchus. Comme le précise le New York Times qui relaye la nouvelle, il est "10 fois plus massif que le Soleil, en orbite aussi loin de sa propre étoile que la Terre l’est de la nôtre". Autrement dit, ces deux astres sont incroyablement proches. Pourtant, cela n’empêche pas ce trou noir d’être à l’état dormant et de ne pas aspirer son étoile. De ce fait, autant dire qu’il ne menace pas notre planète, protégée par son éloignement de 1.600 années-lumière.

Cette distance relativement faible permet néanmoins aux scientifiques d’étudier plus en détail le fonctionnement de ces mystérieux puits sans fond où même la lumière reste piégée. Ce type de configuration, où une étoile est "en couple" avec un trou noir, pourrait par exemple être assez courant. Endormi, ce trou noir tourne donc paisiblement autour de son astre… du moins pour le moment. Un jour, cette danse précaire pourrait se terminer par l’absorption de sa voisine.

Dans le cas présent, s’il a été repéré, c’est d’ailleurs que cette étoile, qui a un profil similaire à celui du Soleil, "vibrait", signe qu’elle était perturbée par un corps proche. Quelques calculs et observations plus tard, les astronomes sont parvenus à la conclusion que cet élément invisible était ce fameux trou noir. Depuis, ce système binaire a été dénommé Gaia BH1. Les astronomes vont maintenant s’attaquer à la principale énigme de ce couple: si ce trou noir est probablement issu de l’effondrement d’un étoile supermassive, comment se fait-il qu’il soit maintenant à côté d’un autre astre à l’allure si normale? Pour l’instant, mystère.

Sur le même sujet
Plus d'actualité