Des Belges retenus en otage en Amazonie péruvienne

Un certain nombre de Belges figurent parmi les touristes pris en otage par un groupe de villageois en Amazonie péruvienne, ont confirmé vendredi soir les Affaires étrangères à Bruxelles. L'action serait terminée selon des médias locaux.

Des Belges retenus en otage en Amazonie péruvienne
Des touristes étrangers et péruviens attendent dans le bateau où ils ont été retenus dans la communauté de Cuninico à Loreto, au nord du Pérou, le 4 novembre 2022 – AFP

Un groupe de villageois péruviens retenait des dizaines de touristes sur un bateau en Amazonie péruvienne pour protester contre une fuite de pétrole, les militants accusant le gouvernement de ne rien faire contre la pollution. Parmi les otages figurent des Américains, des Espagnols, des Français, des Britanniques, des Suisses ainsi " qu’un certain nombre de Belges" , selon les Affaires étrangères. Le ministère n’a toutefois fait aucun commentaire quant au nombre et à l’état de santé des personnes concernées.

Le gouvernement péruvien a entretemps annoncé que " les personnes seront bientôt libérées " après des discussions constructives avec les villageois de Cuninico. Watson Trujillo Acosta, le leader des contestataires, a confirmé aux médias locaux que " le respect de la vie est primordial " et que " les personnes à bord du navire rejoindront leur destination ".

Les villageois entendaient ainsi obliger le gouvernement à prendre des mesures face à une fuite de pétrole d’un oléoduc de la compagnie énergétique Petroperu. Ils exigent notamment que l’état d’urgence soit déclaré. Petroperu assure que l’oléoduc a été délibérément saboté à plusieurs reprises. Depuis décembre 2021, plus de 50 incidents ont été dénombrés. L’entreprise affirme nettoyer la pollution et fournir à la population de l’eau potable et de la nourriture.

Sur le même sujet
Plus d'actualité