Un milliardaire russe renonce à sa nationalité : " J’espère que d’autres suivront mon exemple "

Un milliardaire russe a renoncé à sa nationalité à cause du conflit en Ukraine.

Un milliardaire russe renonce à sa nationalité à cause du conflit en Ukraine
Oleg Tinkov © Belga Image

Le milliardaire Oleg Tinkov, fondateur de la banque en ligne Tinkoff, grand succès FinTech de ces dernières années, a annoncé lundi avoir renoncé à sa nationalité russe en raison du conflit en Ukraine, qu’il avait vivement critiqué.

J’ai pris la décision d’abandonner ma citoyenneté russe. Je ne peux pas et ne veux pas être associé à un pays fasciste qui a déclenché une guerre avec son voisin pacifique et qui tue quotidiennement des innocents" , a écrit M. Tinkov sur Instagram. " J’espère que d’autres hommes d’affaires russes de premier plan suivront mon exemple, afin d’affaiblir le régime de (Vladimir) Poutine et son économie et le mettre finalement en échec" , a-t-il ajouté.

Il a accompagné son message de la photographie d’un certificat du consulat russe confirmant la fin de sa citoyenneté russe. " Je déteste la Russie de Poutine, mais j’aime tous les Russes qui sont clairement contre cette guerre folle !" , a encore écrit Oleg Tinkov.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Oleg Tinkov (@olegtinkov)

Milliardaire haut en couleur, M. Tinkov est le fondateur de la banque Tinkoff, qui a connu une croissance rapide et a revendiqué en 2020 être la troisième banque de détail de Russie derrière les géants publics Sberbank et VTB. Elle affirme compter aujourd’hui quelque 20 millions de clients.

A lire aussi : " Comment Poutine a transformé Volodymyr Zelensky "

Il avait critiqué de manière virulente en avril l’offensive russe " absurde " en Ukraine, appelant les Occidentaux à aider à mettre fin à ce " massacre ". Il s’agissait d’une des prises de position les plus fortes émises à l’époque par un homme d’affaires russe.

M. Tinkov avait été arrêté en 2020 à Londres sur demande des Etats-Unis qui l’accusaient de fraude fiscale. Il avait ensuite été libéré sous caution et suivi un traitement à Londres pour une leucémie. Il a quitté en 2020 le poste de PDG de la banque Tinkoff, celle-ci ayant pris ses distances avec ses déclarations anti-offensive

Sur le même sujet
Plus d'actualité