Effondrement d’un pont en Inde, le bilan s’alourdit

En Inde, le bilan des tués dans l'effondrement d'un pont piétonnier suspendu au-dessus d'une rivière dans l'Etat du Gujarat est passé à au moins 132 victimes, selon le décompte communiqué par un porte-parole de la police à divers médias, dont The Times of India.

Inde accident au pont
Le pont s’est effondré alors que des centaines de civils célébraient une fête religieuse © Belga Image

Le média NBTV évoque lui un décompte de 141 morts et 177 personnes secourues. Mais des centaines d’autres seraient encore portées disparues et blessées.

Le drame a eu lieu sur le pont enjambant la rivière Machchhu, situé à Morbi, à environ 200 kilomètres à l’ouest d’Ahmedabad, la principale ville du Gujarat. Il datait de l’époque coloniale britannique et venait de rouvrir au public après des mois de travaux. Les autorités ont estimé que 500 personnes, y compris des femmes et des enfants, célébraient une fête religieuse sur le pont et aux alentours, lorsque les câbles qui le soutenaient ont cédé peu après la tombée de la nuit.

Une enquête sur les circonstances a été ouverte.  Une opération de sauvetage a été lancée, impliquant des plongeurs, des embarcations et des dizaines de soldats. Les autorités prévoyaient d’interrompre l’approvisionnement en eau de la rivière à partir du barrage de contrôle voisin et d’utiliser des pompes pour assécher le cours d’eau afin d’accélérer les opérations de recherche.

Le Premier ministre Narendra Modi, qui se trouvait au Gujarat, dont il est originaire, a demande " la mobilisation urgente d’équipes de secours ", et la mise à disposition d’aides pour toutes les victimes, a tweeté son cabinet. Les accidents sur des infrastructures anciennes et mal entretenues sont fréquents en Inde, notamment sur des ponts.

En 2016 la rupture d’une passerelle au-dessus d’une rue animée dans la ville de Kolkata (est) avait causé la mort d’au moins 26 personnes. En 2011 au moins 32 personnes avaient perdu la vie dans l’effondrement d’un pont sur lequel se trouvaient une foule de participants d’un festival dans le nord-est de l’Inde, à environ 30 kilomètres de la ville de Darjeeling. Moins d’une semaine après environ 30 personnes trouvaient la mort dans la rupture d’une passerelle franchissant une rivière dans l’Etat d’Aruchnal Pradesh (nord-est). En 2006 ce sont au moins 34 personnes qui avaient été tuées par l’effondrement d’un pont vieux de 150 ans sur un train de passagers dans une gare de l’Etat du Bihar.

Sur le même sujet
Plus d'actualité