Il y a eu près de 48.000 signalements d’arnaques ou de fraudes l’an dernier en Belgique

Près de 48.000 signalements pour fraudes ou arnaques ont été transmis au point de contact du SPF Economie l'an dernier.

La faille a été classée au rang de menace 10 sur l'échelle CVSS, soit le niveau d'alerte maximal.
© Belga

Si c’est moins que lors de l’année record de 2020 (marquée par un boom des achats en ligne en raison des confinements), c’est tout de même 12% de plus qu’en 2019.

Dans le détail, 28.032 signalements faisaient référence à des cas d’escroqueries en ligne (comme du phishing, de faux sites web, …), 11.583 concernaient des entreprises essayant de démarcher des clients, 9.693 des cas de non-respect de la liste " ne m’appelez plus " et 6.170 avaient trait à des problèmes liés à l’exécution de contrat (comme par exemple l’absence d’une garantie).

Ces près de 48.000 signalements ont donné lieu à 26.180 contrôles de l’inspection économique. Dans 36% des cas, une infraction a effectivement été établie. L’inspection a dressé 7.017 avertissements et 1.781 procès-verbaux.   " En 2021, l’Inspection économique a une nouvelle fois tout mis en œuvre pour examiner toutes les plaintes et prendre les mesures nécessaires.

Nous nous attaquons sans pitié à tous les types de tromperie : des formes classiques de tromperie à la fraude en ligne en passant par les nouveaux domaines prioritaires tels que l’écoblanchiment. Les consommateurs doivent pouvoir faire leurs achats ou conclure des contrats en toute sérénité. Ceux qui ne respectent pas les droits des consommateurs dans ce domaine seront punis pour cela ", se félicite la secrétaire d’Etat à la protection des consommateurs, Eva De Bleeker.

À lire aussi : 80% des Belges ont déjà été visés par des tentatives de phishing

Sur le même sujet
Plus d'actualité