Rishi Sunak : 3 choses à savoir sur le prochain Premier ministre britannique

L'homme de 42 ans a été désigné par les Conservateurs pour prendre la suite de l'éphémère Liz Truss au 10 Downing Street.

Qui est Rishi Sunak ?
Rishi Sunak © Belga image

Rishi Sunak va devenir le prochain Premier ministre britannique: l’ex-ministre des Finances a remporté lundi la course à Downing Street après le renoncement de Boris Johnson et l’échec de son adversaire Penny Mordaunt à se qualifier.

Candidat malheureux cet été contre Liz Truss, Première ministre éphémère qui a annoncé sa démission après seulement 44 jours au pouvoir, Rishi Sunak sera le cinquième Premier ministre depuis le référendum du Brexit de 2016, qui a ouvert un long chapitre de turbulences économiques et politiques inédites au Royaume-Uni.

Petit-fils d’immigrés

Agé 42 ans, ce petit-fils d’immigrés d’origine indienne au parcours typique de l’élite britannique entre dans l’histoire en devenant le premier non-blanc à diriger le gouvernement du Royaume-Uni. La victoire de ce député qui a prêté serment au Parlement sur la Bhagavad Gita, texte considéré comme l’un des écrits fondamentaux de l’hindouisme, intervient en pleine fête hindoue de Diwali.

Richissime ex-banquier

Avant de se lancer en politique, Rishi Sunak a fait ses débuts à la banque d’investissement Goldman Sachs. Il a ensuite travaillé pour plusieurs fonds d’investissement et fondé sa propre société d’investissement.

Dans la course à Downing Street, le richissime ex-banquier avait pour lui le fait d’incarner la figure rassurante de l’orthodoxie budgétaire. Pendant la campagne, il n’avait eu de cesse de répéter que les baisses d’impôts non financées risquaient d’aggraver une inflation à un niveau record depuis 40 ans, et de saper la confiance des marchés.

Ascension chez les Tories

Rishi Sunak a été élu député du Yorshire en 2015 et est devenu ministre des Finances à peine cinq ans plus tard, à l’âge de 39 ans. Partisan du Brexit, il est devenu rapidement populaire au sein du parti conservateur et de la population britannique, notamment en accordant des milliards de livres d’aides publiques pendant la pandémie du Covid-19.

Battu par Liz Truss lors de la phase finale du processus de désignation du chef du parti conservateur cet été, l’ancien ministre des Finances était le candidat préféré des députés conservateurs.

Sur le même sujet
Plus d'actualité