Liz Truss: le parti conservateur pose les termes de sa succession

Le parti de la Première ministre démissionnaire a établi que seuls trois candidats à Downing Street seraient admis, avec déjà des favoris.

Rishi Sunak à Londres
Rishi Sunak au Parlement britannique, à Londres le 12 septembre ©BelgaImage

Au maximum trois députés conservateurs pourront être officiellement candidats à la succession de Liz Truss au poste de Premier ministre britannique, avant d’être départagés par les députés, et éventuellement les adhérents, en vertu des règles présentées jeudi par le Parti conservateur.

Une bataille en vue entre Sunak, Mordaunt et Johnson?

"Les candidats devront avoir au moins 100 collègues (sur 357 députés conservateurs, ndlr) pour les parrainer", a déclaré Graham Brady, un responsable de la majorité à la presse. Ces parrainages devront être recueillis d’ici à lundi 14H00 locales (15H00 HB). Ensuite, les députés devront soit se mettre d’accord sur deux noms que les 170.000 adhérents du parti devront départager par un vote en ligne d’ici au vendredi 28 octobre, soit sur un seul nom qui entrerait alors immédiatement à Downing Street.

À lire: Royaume-Uni: les trois erreurs fatales qui ont amené Liz Truss à démissionner

Ce processus est bien plus sélectif que celui suivant la démission de Boris Johnson en juillet: huit candidats avaient pu se présenter devant les députés, qui en avaient éliminé six, puis les adhérents avaient disposé de six semaines pour voter et départager les deux finalistes. "Nous avons fixé la barre haut mais cette barre est atteignable par tout candidat sérieux susceptible de l’emporter", a expliqué Graham Brady.

Aucun candidat ne s’est présenté encore officiellement. Parmi les personnalités attendues figurent l’ancien ministre des Finances Rishi Sunak, candidat malheureux contre Liz Truss, la ministre Penny Mordaunt, l’ex-ministre de l’Intérieur Suella Braverman, qui a démissionné mercredi du gouvernement, ou encore Boris Johnson qui selon le Times envisage un retour au nom de "l’intérêt national". Selon les chiffres des bookmakers relayés par la BBC, Sunak aurait 50% de chances de l’emporter, contre 31% pour Mordaunt et 18% pour Johnson.

Sur le même sujet
Plus d'actualité