Kanye West veut s’offrir le controversé réseau social Parler, très prisé par les conservateurs

Quelques jours après avoir vu ses comptes restreints sur les réseaux traditionnels, l'artiste s'intéresse à un réseau très décrié.

Kanye West
©Kanye West

Le rappeur américain Kanye West a annoncé lundi son intention de racheter le réseau social Parler, particulièrement prisé des conservateurs aux Etats-Unis et des proches de Donald Trump.

"Dans un monde où les opinions conservatrices sont jugées controversées, nous devons nous assurer que nous avons le droit de nous exprimer librement", a déclaré dans un communiqué celui qui se fait désormais appeler Ye.

Défendant une vision très poussée de la liberté d’expression, le réseau social a été accusé de participer à la diffusion de messages de violence et de haine. Il avait notamment été pointé du doigt lors de l’assaut sur le Capitole de janvier 2021. Apple et Google l’avaient également retiré de leurs plateformes de téléchargement alors qu’Amazon avait cessé de l’héberger.

L’intention affichée de l’artiste d’acheter Parler ne devrait pas redorer l’image de Kanye West qui multiplie les sorties controversées. Il y a quelques jours, il a causé un tollé en arborant un t-shirt " White Lives Matter " lors de la Fashion Week à Paris. Sur Instagram, il avait répondu à P. Diddy qui lui reprochait ce geste en écrivant: "Je vais t’utiliser comme exemple pour montrer aux personnes juives qui t’ont dit de m’appeler que personne ne peut me menacer ou m’influencer". Un message qui lui a valu des accusations d’antisémitisme et le blocage partiel de ses comptes Meta et Twitter. La séquence motive probablement d’autant plus l’artiste dans sa volonté de s’offrir le réseau social Parler.

Sur le même sujet
Plus d'actualité