Tourisme: le Japon rouvre (enfin) ses portes après le Covid

Tokyo permet à nouveau la venue des touristes sans passer par une agence de voyages, au prix néanmoins de plusieurs mesures sanitaires.

Touristes au Kinkaku-ji
Touristes devant le Kinkaku-ji, à Kyoto le 28 décembre 2016 ©BelgaImage

Le Japon a rouvert ce mardi 11 octobre 2022 ses portes aux touristes étrangers, levant entièrement les restrictions en place à ses frontières depuis près de deux ans et demi pour faire face à la pandémie de coronavirus.

Des mesures sanitaires à l’arrivée et sur place

Les visiteurs en provenance de 68 pays et territoires bénéficient de nouveau depuis mardi d’une exemption de visa pour les séjours touristiques au Japon, s’ils peuvent présenter une preuve de vaccination contre le Covid-19 ou un test négatif réalisé moins de trois jours avant le départ.

L’archipel, qui avait accueilli un nombre record de 31,9 millions de visiteurs étrangers en 2019, avait brusquement verrouillé ses frontières au printemps 2020 au début de la pandémie. En 2021, moins de 250.000 visiteurs étrangers avaient pu mettre le pied sur le sol nippon. Le gouvernement japonais avait entrouvert la porte aux touristes depuis juin, mais seulement dans le cadre de voyages organisés. Ce dispositif avait été allégé début septembre pour autoriser les séjours individuels, mais toujours via une agence de voyages.

Les nouveaux arrivants devront s’adapter aux habitudes sanitaires encore très strictes au Japon, où le port du masque est systématique dans les transports et les commerces, et observé par beaucoup y compris en extérieur. Le gouvernement nippon a d’ailleurs approuvé vendredi un amendement législatif permettant aux hôtels de refuser les clients refusant de porter le masque ou de respecter les précautions sanitaires. Le Japon table sur la baisse du yen, qui a perdu 25% de sa valeur face au dollar depuis le début de l’année, pour attirer les touristes et participer à la relance de son économie.

Sur le même sujet
Plus d'actualité