"Je suis gay": le faux coming out du footballeur Iker Casillas ne passe pas

L'ancien gardien international espagnol, champion du monde 2010, a affirmé avoir été victime d’un piratage, après la publication d’un message sur son compte Twitter certifié expliquant qu’il était homosexuel.

«Je suis gay»: le faux coming-out du footballeur Iker Casillas ne passe pas
Iker Casillas @BELGAIMAGE

Piratage réel, ou "blague" des plus douteuses ? Ce dimanche, un message publié sur le compte Twitter de "San Iker", l’ancien gardien du Real Madrid et de la Roja, a provoqué la polémique dans le monde du football, et même au-delà. "J’espère que vous allez me respecter : Je suis gay", pouvait-on lire il y a quelques heures sur le compte Twitter d’Iker Casillas. Un message rapidement commenté par une autre légende du foot, ancien équipier du gardien en sélection espagnole, Carles Puyol : "Il est temps de raconter notre histoire. Iker", accompagné d’un cœur.

Dans la foulée, le message était supprimé du compte de Casillas, qui démentait dans un nouveau post : "Compte piraté. Heureusement, tout est rentré dans l’ordre. Pardon à tous mes followers. Et, évidemment, toutes mes excuses à la communauté LGBT".

Carles Puyol a également effacé son tweet, sans pour autant crier au piratage. Dans l’intervalle, le tweet litigieux avait provoqué une avalanche de commentaires homophobes sur les réseaux sociaux, ainsi que des encouragements et des félicitations.

Iker Casillas est une gigure incontournable du sport espagnol depuis le triplé historique Euro-Mondial-Euro réussi par la Roja entre 2008 et 2012. Sa relation très médiatisée avec la journaliste Sara Carbonero, qu’il avait embrassée en direct juste après le sacre planétaire en Afrique du Sud, avait fait les délices des gazettes, avant leur retentissante séparation en 2021. Le couple a eu deux fils.

"Il y a au moins deux joueurs par club qui sont homosexuels"

L’épisode ne fera sans doute pas avancer la lutte contre l’homophobie dans le milieu du football masculin. Joshua Cavallo, le joueur australien d’Adelaide United, qui avait sensation en octobre 2021 en révélant publiquement son homosexualité  (une première depuis les années 1990) s’est montré particulièrement déçu. "Voir Iker et Carles, plaisanter et se moquer du coming out dans le football est décevant. C’est un voyage difficile que toute personne LGBTQ+ doit traverser. Voir mes modèles et légendes de foot se moquer de ça et de ma communauté est au-delà de l’irrespect", a-t-il commenté.

"Compte tenu du message d’Iker Casillas, quelqu’un qui a représenté ce pays en tant que capitaine de l’équipe espagnole de football et qui s’est présenté à la présidence de la Fédération espagnole de football et ambassadeur de la Liga, ne peut pas plaisanter de cette manière avec la communauté LGTBIFOBIA dans le sport", a quant à elle dénoncé l’association espagnole ADI LGTBI+ qui regroupe les clubs et associations sportives LGBT+.

Les joueurs de foot ayant fait publiquement leur coming out restent très rares compte tenu de l’homophobie latente. "Il y a au moins deux joueurs par club qui sont homosexuels. Mais dans le monde du foot, si tu le dis, c’est fini", avait pointé le défenseur français Patrice Evra l’an dernier. En 2000, Justin Fashanu, premier footballeur professionnel à avoir fait son coming out en 1990 et victime ensuite de harcèlements, avait mis fin à ses jours.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité