Guerre en Ukraine: la réaction de Didier Reynders, en visite à Kiev sous les bombardements

Des explosions se sont produites à Kiev et dans de «nombreuses villes» ukrainiennes lundi matin. La Russie a lancé 75 missiles sur le pays. Didier Reynders, commissaire européen à la Justice était en visite dans la capitale ukrainienne.

Le commissaire européen à la Justice, Didier Reynders a été mis en sécurité
Le commissaire européen à la Justice, Didier Reynders a été mis en sécurité @BELGAIMAGE

Le commissaire européen à la Justice, Didier Reynders, en visite à Kiev, a indiqué sur Twitter que son équipe et lui ont été emmenés en sécurité dans un abri de l’hôtel où il se trouve. "Nous sommes en sécurité et attendons des nouvelles", a tweeté le Belge.

Didier Reynders est arrivé à Kiev dimanche, pour visiter des sites de crimes de guerre avec le procureur général ukrainien. Après les premières explosions, Didier Reynders a été mis en sécurité dans le sous-sol de son hôtel, en compagnie des autres clients et des membres du personnel.

"Nous sommes toujours dans cet abri et nous sommes en attente d’informations du service de sécurité, a témoigné Didier Reynders dans une vidéo de LN24. D’après ce que le personnel de l’établissement me disait, cela fait maintenant trois mois qu’il n’y a plus eu de descente dans les abris. Il y avait des alarmes, mais pas d’explosions. Or, ce matin, des explosions ont retenti".

À lire aussi: Comment va réagir la Russie après l’explosion sur le pont de Crimée?

"Nous devons bien évidemment continuer à soutenir les Ukrainiens par toutes les voies que nous utilisons depuis le début, que ce soit militaire, humanitaire, les financements, mais aussi dans mon domaine, la bonne application des sanctions et la recherche des responsabilités en matière de crimes de guerre ", a poursuivi le commissaire européen à la Justice. "On aimerait avoir une situation qui passe de l’utilisation des armes à l’utilisation de la diplomatie, mais manifestement, on en est encore loin", a-t-il ajouté.

Répliques de la Russie

Le président russe Vladimir Poutine a indiqué lundi que la Russie avait lancé une campagne "massive" de bombardements de l’Ukraine en réplique à l’attaque "terroriste" ukrainienne qui a détruit une partie du pont de Crimée.

"Sur proposition du ministère de la Défense et en conformité avec le plan de l’état-major, des frappes massives avec des armes de haute précision de longue portée ont été menées contre l’infrastructure énergétique, militaire et de communication de l’Ukraine", a dit M. Poutine lors d’une réunion de son Conseil de sécurité retransmise à la télévision. L’homme fort du Kremlin a par ailleurs promis des répliques "sévères" en cas d’attaques ukrainiennes contre la Russie.

Sur le même sujet
Plus d'actualité