Vladimir Poutine sur l’annexion des régions ukrainiennes : "L’Occident cherche à nous détruire"

Le président russe a officialisé l'annexion par la Russie de quatre régions ukrainiennes. Dans son discours, il en a profité pour lancer une violente diatribe contre l'Occident et les Etats-Unis.

Le président russe Vladimir Poutine
©Belga

Poutine ne choisit jamais ses mots par hasard. Dans son discours qui officialise l’annexion de quatre régions ukrainiennes par la Russie, il en a profité pour critiquer fortement l’Occident et les Etats-Unis. Laissant clairement entendre que son vrai combat est contre l’Occident.

" Les gens ont fait leur choix, un choix qui ne laisse aucun doute quant à leur volonté ", a déclaré le président russe avant d’ajouter : " Nous signons aujourd’hui un accord sur l’intégration " des quatre régions de l’est de l’Ukraine consultées par référendum (Louhansk, Donetsk, Kherson et Zaporijia dont la Russie ne contrôle pourtant pas tous les territoires), au nom du " droit à l’autodétermination des peuples ".

Il a ajouté que " nous allons protéger notre terre par tous les moyens possibles et nous faisons tout pour assurer la sécurité des peuples ". Autrement dit, ces territoires annexés sont désormais russes, tout comme leurs habitants – qui sont plausibles, dès lors, d’être mobilisés pour aller au front se battre contre les Ukrainiens…

" L’Occident a toujours rêvé de briser notre Etat "

Dans son discours, Vladimir Poutine s’est ensuite livré à un long réquisitoire contre l’Occident. " Après l’effondrement de l’Union soviétique, l’Ouest a décidé que nous devions tous supporter ses diktats. En 1991, l’Ouest s’attendait à ce que la Russie ne se remette pas (…) et s’effondre d’elle-même. Cela a failli se produire : nous nous souvenons des terribles années 1990, marquées par la faim, le froid et le désespoir. Mais la Russie a tenu bon, a retrouvé sa force et a repris la place qui lui revient dans le monde. "

" L’Occident a cherché et continue de chercher une nouvelle occasion de nous frapper, de nous affaiblir et de nous détruire. Ce dont ils ont toujours rêvé, c’est de briser notre Etat (…). Ils ne peuvent tout simplement pas accepter le fait qu’il existe un pays aussi vaste dans le monde, avec son territoire, ses richesses naturelles et ses ressources, avec des gens qui ne peuvent pas et ne veulent pas vivre selon les ordres de quelqu’un d’autre. (…) La Russie sera toujours la Russie. Nous continuerons à défendre nos valeurs. "

Poutine s’en est pris ensuite spécifiquement aux Etats-Unis : " Il y a un ordre mondial unipolaire dans son essence, antidémocratique et non libre. Les Etats-Unis sont le seul pays au monde à utiliser deux fois des armes nucléaires en détruisant les villes japonaises d’Hiroshima et de Nagasaki. Je rappelle que les Etats-Unis et les Britanniques ont rasé, sans aucune nécessité militaire, pendant la seconde guerre mondiale, les villes de Dresde, Hambourg, Cologne, et de nombreuses autres villes allemandes. (…) Les Etats-Unis ont laissé une marque terrible dans la mémoire des peuples de Corée et du Vietnam avec des bombardements barbares au napalm et des armes chimiques. "

Sur le même sujet
Plus d'actualité