USA: un train percute une voiture de police avec une suspecte menottée à l’intérieur

Absorbés par la fouille du véhicule appréhendé, les policiers n'ont pas réalisé que le train fonçait sur leur voiture restée sur les rails.

©Capture d’écran AFP Vidéo

Les images dévoilées par la police du Colorado sont à peine croyables. Elles montrent l’arrestation de Yareni Rios-Gonzalez le 16 septembre dernier entre Platteville et Fort Lupton. Appelés pour un fait de conduite agressive impliquant une arme, les officiers décident de l’appréhender, la menotter et de la faire monter à l’arrière de leur véhicule le temps de réaliser une fouille de son imposant pick-up.

Jusque là, le contrôle se passe bien comme le montrent les images recueillies par les bodycams des policiers et des caméras fixes situées dans leur véhicule. Seul un détail permet de se rendre compte du drame qui va se jouer quelques instants plus tard: le 4*4 de la police est garé sur les rails du passage à niveau.

Un miracle

Occupés à chercher l’arme évoquée plus tôt à leur radio, les officiers n’entendent pas l’avertisseur sonore du passage à niveau sonner. Ce n’est qu’en entendant le train de marchandise hurler qu’ils réalisent ce qui est en train de se passer. Tout juste ont-ils le temps de reculer pour se mettre à l’abri que la locomotive percute de plein fouet leur véhicule et la suspecte qui est toujours à l’intérieur.

Incrédules et paniqués, on les entend se demander si la jeune femme de 20 ans est toujours à l’intérieur avant de jurer et partir à sa recherche. Elle est miraculeusement retrouvée en vie mais sérieusement blessée. Bilan médical: un bras et neuf côtes cassés, un sternum fracturé et une blessure au dos et à la tête. Elle a pu sortir de l’hôpital il y a quelques jours.

Interrogé sur 9news Denver, son avocat a donné de ses nouvelles et annoncé que des poursuites seraient entreprises. Il a également déclaré que les officiers de police concernés devraient aussi être poursuivis pénalement quand on lui a posé la question.

De leur côté, les autorités mènent l’enquête pour comprendre le drame et un des policiers en cause a été placé en congé rémunéré.

Sur le même sujet
Plus d'actualité