Etats-Unis: une chasseuse se vante d’avoir tué un loup… c’était un chien

Une Américaine s'est vantée sur Facebook, photos à l'appui, d'avoir tué un "bébé loup". Il s'agissait en réalité d'un chien.

un husky comme le chien tué par une chasseuse
© Unsplash

"Donc ce matin, je suis partie pour une chasse au prédateur en solo à la recherche d’un ours noir, mais j’ai eu l’opportunité de tirer sur un autre prédateur: un bébé loup." Sur son compte Facebook, une Américaine, originaire du Montana, raconte fièrement ses exploits de chasse dans cet Etat du nord-ouest du pays. Photos – graphiques – à l’appui, elle ajoute: "Quel sentiment formidable d’écrire un message à mon homme pour lui dire que je venais d’exploser un louveteau. #Premierloup #Unprédateurdemoins."

Comme tout chasseur qui se respecte, elle pose avec son "trophée", avant et après dépeçage. Mais un simple coup d’œil sur ces images suffit à comprendre sa terrible erreur: il ne s’agit pas d’un loup, mais d’un chien. En réalité, l’Américaine a tiré sur un jeune husky sibérien. Des internautes outrés lui ont rapidement signalé sa malheureuse gaffe. "Cette femme se vante d’avoir piégé, tué et dépecé un chien en prétendant qu’il s’agit d’un loup. Il s’agit très clairement d’un husky sibérien… J’espère que le Département de la pêche et de la faune du Montana se penchera sur cette affaire", écrit l’un d’entre eux. "Le fait qu’elle l’appelle un "bébé" m’inquiète qu’elle pense qu’il est acceptable de chasser les jeunes animaux. Ce qui, comme vous le savez, n’est pas bon pour l’écosystème d’une région", rappelle un autre, réclamant le retrait de son permis de chasse.

Aucun remord

Dans la foulée, le bureau du shérif local du comté de Flathead a confirmé dans un communiqué que l’animal tué fait partie d’un groupe de mélanges de husky et de berger abandonnés dans une forêt. "La personne qui aurait tué ce chien a été identifiée et une enquête est en cours", peut-on lire dans le communiqué. Entre temps, la chasseuse a reconnu son erreur, mais plaide la légitime défense. Malgré le scandale provoqué, elle campe d’ailleurs sur ses positions: "Oui j’ai fait une erreur car je pensais que c’était un louveteau hybride… oui je l’aurais quand même abattu car il était agressif et venait directement sur moi !" Aucune charge n’a été retenue contre elle, pour l’instant.

Sur le même sujet
Plus d'actualité