Guerre en Ukraine : les référendums d’annexion dénoncés par les acteurs internationaux

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a dénoncé mardi les "simulacres de référendums" organisés par les autorités installées par Moscou dans quatre régions d'Ukraine, y voyant "une nouvelle escalade de la guerre de Poutine".

Referundum d'annexation
Depuis qu’ils ont été annoncés, les référendums d’annexion promis par Poutine en Ukraine provoquent l’indexation © Belga Image

" Ces simulacres de référendums n’ont aucune légitimité et ne changent pas la nature de la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine" , a-t-il tweeté. " La communauté internationale doit condamner cette violation flagrante du droit international et renforcer son soutien à l’Ukraine ", a-t-il ajouté.

" La Russie organise hâtivement des simulacres de référendums " en Ukraine, a de son côté dénoncé mardi le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche. " Les Etats-Unis ne reconnaîtront jamais les prétentions de la Russie sur des parties prétendument annexées de l’Ukraine ", a ajouté Jake Sullivan lors d’un point presse.

Le président français Emmanuel Macron a qualifié quant à lui de " parodie " l’annonce de la tenue de référendums dans quatre régions séparatistes d’Ukraine, en affirmant qu’ils n’auront " aucunes conséquences juridiques ". " Je pense que c’est une parodie ce qui a été annoncé par la Russie. La seule chose qui existe, c’est la guerre décidée par la Russie, la résistance de l’Ukraine et la fin de la guerre que nous souhaitons ", a ajouté le président français en marge de l’assemblée générale de l’ONU à New York.

La ministre belge des Affaires étrangères, Hadja Lahbib, a également réagi. " Les soi-disant " référendums " ne trompent personne. Ils s’inscrivent dans un schéma visant à renforcer l’agression et l’occupation illégale par la Russie. Le scénario est connu d’avance. Nous continuerons de soutenir l’intégrité territoriale de l’Ukraine ", a-t-elle fait savoir via Twitter.

Sur le même sujet
Plus d'actualité