Poutine "veut en finir au plus vite" avec la guerre en Ukraine, selon Erdogan

Erdogan a rencontré Vladimir Poutine la semaine dernière à Samarcande.

Vladimir Poutine
Président russe Vladimir Poutine © Belga Image

200 prisonniers seront bientôt échangés à la suite d’un accord entre les parties" , a affirmé le chef de l’État turc, estimant qu’il s’agit d’une avancée " significative " dans ce conflit. Il n’a pas donné d’autres détails sur cet accord, ni sur les personnes concernées, civiles ou militaires, lors de cet entretien donné en turc.

Pour M. Erdogan, qui a rencontré le président russe Vladimir Poutine la semaine dernière à Samarcande (Ouzbékistan), le chef du Kremlin " veut en finir au plus vite " avec cette guerre. Le président turc, qui est parvenu à maintenir ses liens avec Moscou et Kiev depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février, a régulièrement offert sa médiation dans ce conflit et répète qu' "il faut trouver un accord qui satisfasse tout le monde ".

Mais pour tout accord de paix entre la Russie et l’Ukraine, il faudra restituer les terres occupées, a-t-il insisté: " C’est ce qui est attendu et espéré" , poursuit-il, assurant que lui-même et que le secrétaire général de l’Onu Antonio Guterres " y travaillent ". Ankara n’a cessé de réclamer la restitution de la Crimée (sud) à l’Ukraine depuis son occupation par la Russie en 2014, a rappelé M. Erdogan, s’inquiétant en particulier du sort de la minorité tatare turcophone.

M. Erdogan est arrivé samedi à New York (États-Unis) où il doit prendre la parole mardi devant l’Assemblée générale des Nations unies.

Sur le même sujet
Plus d'actualité