Variole du singe: la Chine recommande de "ne pas toucher les étrangers"

L'épidémiologiste en chef du gouvernement chinois a choqué à l'international avec sa recommandation contre la variole du singe.

Virus de la variole du singe
Le virus de la variole du singe à Fort Detrick (Maryland, USA) le 26 juillet 2022 @BelgaImage

Un épidémiologiste chinois de haut niveau conseille à ses compatriotes de "ne pas toucher les étrangers" en raison du virus de la variole du singe, rapportent plusieurs médias internationaux, dont l’agence de presse Reuters et la chaîne d’information en continu CNN.

Un premier cas en Chine

Vendredi, la Chine a signalé la première infection par le virus, qui, ces derniers mois en Europe et aux États-Unis, a surtout été découvert chez des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. La personne infectée à Chongqing, dans le sud-ouest de la Chine, a été mise en quarantaine immédiatement après son arrivée dans la ville. Selon les autorités locales, le risque d’épidémie est faible. Le patient est stable et a en outre été testé négatif pour le Covid-19.

Wu Zunyou, épidémiologiste en chef du département de la santé de la Chine (CCDC), a formulé sa recommandation ce week-end dans un message publié sur la plateforme de réseau social chinoise Weibo. Il conseille d’éviter les contacts peau à peau avec des "étrangers" ou des personnes revenues de l’étranger ces dernières semaines.

Sur le même sujet
Plus d'actualité