L’armée russe accentue ses tirs sur des cibles civiles, selon Londres

Bien que n'ayant pas de dimension militaire, de nombreuses infrastructures civiles ont été visées en Ukraine par la Russie.

Barrage détruit près de Kryvyï Rih
Le barrage détruit par une frappe russe, situé près de Kryvyï Rih (centre de l’Ukraine), le 15 septembre 2022 ©BelgaImage

L’armée russe a accentué ses frappes sur des cibles civiles ukrainiennes au cours des sept derniers jours, communique dimanche le ministère britannique de la Défense. Le réseau électrique ainsi qu’un barrage sur la rivière Inhoulets, un affluent du Dniepr, ont notamment été visés par des tirs de missiles.

Des objectifs sans lien direct avec l’armée ukrainienne

Les cibles visées par les Russes ne leur permettent pourtant pas de ressentir des effets immédiats sur l’issue des combats, notent les services de renseignement britannique. "Face à une contre-offensive sur les lignes de front, la Russie a certainement élargi les lieux qu’elle se prépare à viser afin de miner le moral des Ukrainiens et du gouvernement", ajoute le rapport britannique publié sur Twitter.


Le ministère ajoute que ces frappes ciblent des lieux qui n’ont probablement aucune retombée militaire dans l’immédiat, avec un taux accru ces sept derniers jours. Cette nouvelle a lieu alors que les autorités ukrainiennes affirment que la Russie est coupable de crimes de guerre après avoir découvert des centaines de cadavres "présentant des signes de mort violente" à Izioum.

Sur le même sujet
Plus d'actualité