Les Libanais braquent leur banque pour récupérer leurs économies

La révolte populaire gagne du terrain au Liban. Les situations où les citoyens braquent leur banque pour récupérer leurs économies se multiplient.

Bloom Bank
©Belgaimage

La situation au Liban est chaotique et certains se lancent à corps perdus pour récupérer le peu qu’il leur reste. Des Libanais ont vu leurs économies être bloquées dans les banques. Mais ce mercredi, l’AFP rapporte qu’une Libanaise a braqué sa banque à Beyrouth pour dérober plusieurs milliers de dollars. Elle a affirmé vouloir payer les soins de santé de sa soeur atteinte d’un cancer.

Dans une vidéo publiée du braquage, l’AFP reprend les propos de la jeune femme : "Je suis Sali Hafez, je suis venue aujourd’hui… pour récupérer l’argent de ma soeur qui est en train de mourir à l’hôpital. Je ne suis pas là pour mettre le feu… Je suis là pour réclamer mes droits." Elle aurait usé d’un pistolet plastique pour faire illusion.

Des actes salués ! 

Sali Hafez n’est pas une inconnue puisqu’elle est une militante du mouvement de contestation déclenché contre la classe politique en octobre 2019. Selon les informations recueillies après le braquage, elle aurait récupéré entre 13.000 et 20.000 euros déposés par sa famille dans la banque. Ce geste a été salué par de nombreux internautes. "Merci ! Il y a deux semaines, j’étais en pleurs à la Blom Bank. J’avais besoin d’argent pour une opération", relève un internaute.

Une situation similaire s’est déroulée à quelques kilomètres de la capitale, à Aley. Le mois dernier, un autre Libanais a fait irruption un fusil à la main pour récupérer 200.000 euros. Il a quitté la banque avec 30.000 euros avant de se rendre. Ces actions surviennent dans un contexte économique plus que difficile. La livre libanaise a plongé de 90% ces en trois ans, plongeant 80 % de la population dans la pauvreté.

Sur le même sujet
Plus d'actualité