La Nouvelle-Zélande bientôt une république? Sa Première ministre en est convaincue

Le décès de la reine Elizabeth II a relancé le débat sur le statut du pays.

Jacinda Ardern
Jacinda Ardern ©Belga

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern s’est dite convaincue que la Nouvelle-Zélande deviendra une république et sortira ainsi du giron du monarque britannique. "Je pense vraiment que la Nouvelle-Zélande finira par aller dans cette direction", a déclaré lundi Mme Ardern lors d’une conférence de presse à Wellington.

"Je pense que cela se produira probablement de mon vivant, mais pas à court terme", a précisé Mme Ardern, ajoutant que son gouvernement n’en discuterait pas, "principalement parce que je n’ai jamais ressenti d’urgence". La Première ministre a également expliqué que, selon elle, le moment n’était pas opportun pour un tel changement. "Nous sommes déjà confrontés à tant de défis", a-t-elle déclaré.

La Nouvelle-Zélande, qui organisera un jour de deuil national en l’honneur de la reine Elizabeth II le 26 septembre, est indépendante du Royaume-Uni depuis des décennies, mais le monarque britannique en est toujours le chef d’État même si son rôle est essentiellement cérémoniel.

Le monarque britannique est également le chef d’État de treize autres pays. Le Premier ministre d’Antigua-et-Barbuda, Gaston Browne, a déjà annoncé qu’un référendum serait organisé d’ici trois ans pour déterminer si le pays doit devenir une république. Le débat sur cette question a également été relancé en Australie ces derniers jours, après le décès de la reine Elizabeth II.

Sur le même sujet
Plus d'actualité