10 choses à savoir sur Liz Truss, la nouvelle Première ministre britannique

À 47 ans, cette nouvelle dame de fer a été élue pour remplacer Boris Johnson à la tête du gouvernement britannique.

Liz Truss, fraichement élue chef des Conservateurs et donc, du gouvernement. (@Belga Image)

De secrétaire à Première

Etoile montante des conservateurs, Elizabeth Truss enchaîne les portefeuilles depuis son entrée au gouvernement britannique il y a dix ans: secrétaire d’Etat à l’Education, ministre de l’Environnement, ministre de la Justice, puis, depuis 2021, ministre des Affaires étrangères.

Enfance à gauche

Née en 1975 à Leeds de parents professeurs, Liz Truss baigne pourtant toute son enfance dans l’idéologie de gauche. Diplômée en politique et économie de l’université d’Oxford, elle y milite pour l’abolition de la monarchie, avant de changer totalement de bord.

Loyale de BoJo

La Première ministre, aujourd’hui considérée comme davantage libérale et sécuritaire que Boris Johnson, est toujours restée loyale à ce dernier, malgré les scandales.

L’influence Thatcher

Régulièrement comparée à la Dame de Fer pour son programme économique à base de libre-échange et sa dureté envers les syndicats, Liz Truss cultive la ressemblance avec l’ancienne Première ministre. L’an passé, elle posait en chapka sur la place Rouge de Moscou, comme Thatcher des années plus tôt.

Liz Truss Margaret Thatcher

(@Belga Image)

Tax cut

Truss promet une baisse drastique des impôts d’environ 35 milliards d’euros, censée stimuler l’économie. Une stratégie largement contestée: elle ne bénéficiera pas aux plus pauvres déjà exemptés d’impôts et risque d’alimenter l’inflation.

Eurosceptique sur le tard

Elle plaidait en 2016 pour le maintien du Royaume-Uni dans l’UE, pour raison économique. Elle a depuis changé de discours et béni un Brexit qui "libère" le Royaume-Uni du "joug européen".

Écosse…

Voulant rejoindre l’UE, le gouvernement écossais souhaite l’indépendance. "Nous sommes mieux ensemble et je pense que la meilleure chose à faire avec Nicola Sturgeon (Première ministre d’Ecosse) est de l’ignorer", a-t-elle dit début août.

… Et France

Connue pour son franc-parler pas toujours diplomatique, Elizabeth Truss a ravivé les tensions avec la France fin août. Interrogée par une journaliste, elle refuse de dire si Macron est un "ami ou ennemi". "Si on n’est pas capable de répondre à cette question, on va vers de sérieux problèmes", a répondu Macron.

Bourdes et dérapages

Ministre des Affaires étrangères au moment de l’invasion russe en Ukraine, elle a multiplié les bourdes, soutenant notamment les volontaires britanniques qui souhaitaient partir combattre aux côtés des Ukrainiens. Une participation pourtant illégale et très risquée géo-politiquement.

Féministe à la Destiny’s Child

Ministre des Femmes et des Égalités en même temps que ses autres casquettes depuis 2019, Liz Truss, qui se décrit comme une "féministe à la Destiny’s Child", est critiquée pour son inaction en la matière.

Sur le même sujet
Plus d'actualité