Le décollage de la fusée Artémis-1 de nouveau reporté

La Nasa a été contrainte de reporter le lancement de la méga-fusée Artémis-1 après une journée à lutter contre des problèmes techniques.

Artémis 1 à Cap Canaveral
La musée Artémis-1 à Cap Canaveral (Floride), le 3 septembre 2022 ©BelgaImage

Le décollage de la nouvelle méga-fusée de la Nasa vers la Lune a de nouveau été annulé au dernier moment samedi, pour la deuxième fois en moins d’une semaine, a indiqué la Nasa.

Pas de nouvelle date

Pour justifier ce nouveau report, l’agence américaine a expliqué ne pas avoir réussi à résoudre un problème de fuite de carburant au moment du remplissage des réservoirs de la fusée. Le lancement pourra être reporté à une date ultérieure, mais les équipes de la Nasa devront analyser toutes les données avant de se prononcer sur une nouvelle date.

Le but de cette mission non habitée, nommée Artémis 1, est de vérifier que la capsule Orion, au sommet de la fusée, est sûre pour transporter à l’avenir des astronautes. Grâce à ce nouveau vaisseau, l’agence spatiale américaine entend renouer avec l’exploration humaine lointaine, la Lune étant 1.000 fois plus éloignée que la Station spatiale internationale. Surtout, 50 ans après la dernière mission Apollo, la Nasa compte cette fois y établir une présence humaine durable, afin d’en faire un tremplin pour un voyage vers Mars. Le nom Artémis a été choisi d’après une figure féminine, la soeur jumelle du dieu grec Apollon — en écho au programme Apollo, qui n’a envoyé sur la surface lunaire que des hommes blancs, entre 1969 et 1972. Cette fois, la Nasa souhaite permettre à la première personne de couleur et la première femme de marcher sur la Lune.

Sur le même sujet
Plus d'actualité