Thomas Pesquet avoue que l’Homme n’a jamais marché sur la Lune ? La fake news qui secoue la Toile

Thomas Pesquet a-t-il reconnu que personne n'avait jamais marché sur la Lune ? C'est ce que certains veulent lui faire dire.

Thomas Pesquet
©Belgaimage

Le premier pas sur la Lune ne serait-il qu’une vaste machination ? Ces dernières heures, la théorie soutenue par les révisionnistes les plus endurcis prend de l’épaisseur. C’est en tout cas ce qu’ils ont voulu se faire croire lorsque ce 28 août ils ont entendu Thomas Pesquet commenter les prochains vols habités de la mission Artemis vers l’astre lunaire.

En direct sur France 2, le présentateur interroge l’astronaute français : " Pourquoi la Lune ? Pourquoi vous fait-elle tant rêver ? Qu’est ce qu’elle a de différent la Lune ? Qu’est-ce qu’elle a de plus ? "

Du haut de ses deux missions sur la station spatiale internationale, Thomas Pesquet répond sans détour : " Quand je regarde la Lune le soir, ça me fait quand même un petit frisson, parce que ce n’est pas la même chose de se dire ’est-ce que c’est humainement possible d’aller là-bas ?’. La Lune, il faut voir qu’il y a un facteur 1 000. C’est 1 000 fois plus loin que la Station spatiale. Il y a encore une autre dimension dans le voyage spatial. "

Il poursuit :" On va vraiment aller très loin, très loin, très loin, aussi loin qu’aucun être humain ne s’est jamais éloigné de la Terre. " Cette petite phrase est coupée. Montée. Répétée. Répétée. Répétée. L’Homme n’aurait donc jamais été aussi loin. L’Homme n’aurait donc jamais été sur la Lune. Appolo 11 ? Une foutaise ! Neil Amstrong et Buzz Aldrin ? Une vulgaire affabulation dopée par des Américains enhardis dans une folle course à l’espace.

Les mots prononcés par Thomas Pesquet sèment le doute. Mais derrière cette réponse, le Français ne prend pas le temps de revenir sur tous les détails des missions à venir qui fondent son propos. La NASA prévoit d’envoyer l’Homme sur la Lune grâce à une fusée qui tournera jusqu’à 65.000 kilomètres au-delà de la Lune. Bien loin donc des 300 kilomètres des missions Apollo. L’histoire aurait pu en rester là. Faire frétiller quelques esprits chagrins. Faire mousser quelques théories de l’ombre. Mais les réseaux sociaux en ont décidé autrement. Le montage réalisé devient viral. Vu des centaines de milliers de fois, l’astronaute rétablit une vérité basée sur la science dans un long Thread publié sur Twitter.

" Bien sûr que oui, l’humain est allé sur la lune pendant les missions Apollo. Et on va y retourner ", " Et non on ne va pas démontrer ici que les alunissages ont bien eu lieu, parce que ça a déjà été fait des MILLIONS de fois, c’est partout sur le web, et les mecs n’écoutent pas de toute façon, ils parlent de vérité mais choisissent des trucs qui les arrangent et ignorent le reste", " Si vous êtes pris là-dedans de bonne foi, ça arrive : sortez de Twitter et essayez par exemple de trouver l’info dans les livres. C’est plus sûr ", assène notamment l’astronaute.

Mais la rumeur est tenace. La rumeur est visqueuse. Elle se continue à se répandre dans les méandres du Web, infuse comme un bon thé au goût de gasoil, et la mise au point de l’astronaute n’aura finalement que peu de poids face au brouhaha brûlant tout sur son passage, jusqu’aux dernières broussailles.

Sur le même sujet
Plus d'actualité