Onze ans après la catastrophe de Fukushima, ces habitants peuvent rentrer chez eux

L'ordre d'évacuation vient d'être levé à Fukushima, plus de dix ans après la catastrophe nucléaire.

dans les rues de Futaba, une commune de Fukushima
Dans les rues de Futaba. © BelgaImage

Onze ans et cinq mois après la catastrophe nucléaire de Fukushima, les habitants de Futaba ont obtenu l’autorisation de retourner chez eux, les autorités ayant levé mardi l’ordre d’évacuation qui prévalait dans cette commune où est implantée la centrale.

Devant les émissions nucléaires causées par des tremblements de terre et un tsunami survenus en mars 2011, les habitants de 11 communes sises autour de la centrale de Fukushima 1 avaient dû fuir leur domicile. Plus d’une décennie plus tard, les niveaux de radiation mesurés autour du site nucléaire sont redescendus, permettant à davantage de personnes de revenir.

Mais les habitants veulent-ils y retourner?

Futaba était la dernière commune où un ordre d’évacuation était encore en vigueur. Les habitants peuvent donc s’y réinstaller mais un avertissement de sécurité vaut néanmoins toujours pour 80% des sols en raison de la pollution nucléaire. La commune doit faire face à une reconstruction à grande échelle. De nombreux anciens habitants ne désirent par ailleurs pas retourner y vivre. Un sondage effectué l’an dernier montre que seuls 11% d’entre eux ont envie de revenir y habiter.

Sur le même sujet
Plus d'actualité