Colombie: l’Eglise publie une liste de 26 prêtres accusés d’agressions sexuelles

Les langues se délient et l'enquête prend de l'épaisseur. Les prêtres accusés sont à présent connus de tous.

Scandales sexuels
©Belgaimage

Les noms de 26 prêtres ayant fait l’objet d’une enquête pour agressions sexuelles sur des mineurs en Colombie ont été publiés par l’archidiocèse de la ville de Medellin, sur demande de la justice. Cette liste, qui comprend les noms de prêtres " dénoncés " au parquet entre 1995 et 2019, a été diffusée après que la justice a accédé à une demande en ce sens du journaliste Juan Pablo Barrientos, qui enquête sur la pédocriminalité dans l’Eglise colombienne.

" La majorité de ces prêtres (…) qui ont violé des enfants ont été suspendus pendant une courte période, puis ont repris leurs fonctions ", a commenté le journaliste, dans une vidéo publiée samedi. L’archevêque de Medellin, Mgr Ricardo Tobon, a assuré que l’Eglise voulait faire " preuve de transparence (…) et montrer qu’il n’y a aucune intention de dissimulation ". Dans une vidéo publiée sur le compte Twitter de l’archidiocèse, Mgr Tobon dénonce également une " campagne de dénigrement agressive contre l’Eglise " de la part de M. Barrientos.

Une enquête pour les faire tomber

En 2019, M. Barrientos a publié un livre " Dejad que los niños vengan a mí " (" Laissez venir à moi les petits enfants "), une enquête sur des agressions sexuelles couvertes par le clergé dans un pays à forte majorité catholique. La majorité des violences relatées dans le livre ont été commis dans l’Antioquia (nord-ouest) et l’archevêque de Medellin, chef-lieu de ce département très conservateur, y est dénoncé pour avoir couvert l’un des religieux. L’Eglise a tenté d’empêcher la publication du livre par des actions en justice, en vain. En 2021, le journaliste a publié une seconde enquête, " Este es el cordero de Dios " (" C’est l’agneau de Dieu "), qui révèle le scandale d’un réseau pédocriminel dans le diocèse de Villavicencio, à 120 km au sud-est de Bogota, impliquant 38 prêtres accusés d’agressions sexuelles et viols sur mineurs. Au moins six prêtres ont purgé des peines de prison pour viols sur mineur dans le pays.

Sur le même sujet
Plus d'actualité