Londres-New York en 3h30: voici Boom Overture, l’héritier du Concorde

Petit-déjeuner en Europe, puis dîner à New York: avec cet avion supersonique, cela devrait être possible. L'appareil de Boom Supersonic devrait entrer en service en 2029.

vol aviation Boom Overture Supersonic avion supersonique aviation climat environnement American Airlines Concorde vol New York Londres
@BELGAIMAGE

Un vol Londres-New York en 3 h 30 (contre 6 h 30 aujourd’hui), Miami-Londres en moins de 5 heures (contre 9 heures environ), Los Angeles-Sydney en moins de 7 heures (contre 15 heures en moyenne)… c’est le futur auquel croit le fondateur et PDG de Boom Supersonic, Blake Scholl ; un monde où il est possible de se rendre à n’importe quel endroit du globe en quelques petites heures.

Le tout, grâce à quatre moteurs supersoniques Rolls-Royce qui propulseront le Boom Overture à Mach 1,7, soit 2.099 km/h (un brin moins rapide que son lointain prédécesseur, le Concorde, qui était capable d’évoluer à 2.179 km/h). Toutefois, l’Overture ne sera autorisé à voler à pleine vitesse qu’au-dessus des océans ; il est en effet interdit aux avions civils supersoniques de franchir le mur du son au-dessus de zones habitées, vu les nuisances sonores qui en découlent.

Au-dessus de l’eau, l’Overture sera deux fois plus rapide que le meilleur Airbus ou Boeing, et au-dessus des terres, il restera encore 20 % plus rapide, selon son constructeur.

Un avion d’un autre temps

À l’heure du réchauffement climatique et alors que l’heure devrait davantage être au (s)low travel plutôt qu’à la course à l’instantanéité, de tels monstres de vitesse paraissent anachroniques. Boom Supersonic promet pourtant que les moteurs de son avion seront nourris à 100% par du carburant d’aviation durable (sustainable aviation fuel ou SAF), élaboré à partir de biomasse, huiles usagées voire, à l’avenir, de dioxyde de carbone capturé et d’hydrogène vert (généré à partir d’énergie électrique renouvelable).

De quoi réduire de 80% les émissions de CO2 par rapport au kérosène, selon le constructeur. Reste à voir le bilan carbone exact d’un tel engin, sans doute beaucoup plus gourmand en carburant (vu les vitesses beaucoup plus élevées auxquelles il évoluera)…

Niveau prix, voler très vite et très loin ne sera pas tout de suite à la portée de tous. L’aller simple entre Londres et New York devrait couter la modique somme… de 4920 euros.

Un quart de siècle après le Concorde

Des vols tests sont prévus d’ici la fin 2022, avec le Boom XB-1, une réplique miniature de l’Overture. Plusieurs compagnies aériennes ont fait le choix d’investir dans ce futur avion supersonique. Après United Airlines, qui a commandé en juin 2021 quinze appareils (avec une option sur 35 supplémentaires), c’est American Airlines qui a annoncé ce 16 août avoir ajouté 20 avions supplémentaires au carnet de commandes de Boom Supersonic.

Le premier vol d’essai réel est prévu pour 2025 ; le premier Boom Overture ne devrait rentrer en service qu’en 2029, soit un quart de siècle après le mythique Concorde. L’Overture devrait ainsi être le premier avion de ligne à franchir le mur du son depuis novembre 2003.

C’est à cette époque que British Airways et Air France mettaient à l’aventure Concorde après la catastrophe du vol 4590 le 25 juillet 2000. Ce jour-là, 113 personnes avaient perdu la vie lorsque le Concorde d’Air France à destination de New York s’était écrasé sur un hôtel, après son décollage à Paris.

Sur le même sujet
Plus d'actualité