Amber Heard vs Johnny Depp, une instrumentalisation de la misogynie ?

Si l’histoire était loin d’être clôturée, on pensait avoir tout vu de l’affaire qui a opposé Amber Heard à Johnny Depp. A l’aube du procès lancé en appel par Amber Heard, de nouvelles informations ressurgissent et ternissent l’image de Johnny Depp.

Heard Vs Depp
© Belga Image

C’est un peu l’arroseur arrosé.  Des fans de l’interprète de Jack Sparrow s’étaient cotisés pour faire sortir des scellés des documents judiciaires. Ils avaient l’espoir de compromettre Amber Heard. Et c’est exactement l’inverse qui s’est passé.

Le procès nous avait tenu en haleine des semaines durant, apportant chaque jour une nouvelle dose de glauque, d’impudeur et de folie. Et on pensait avoir tout vu de cette triste affaire. Mais comme l’indique le journal anglais, The Guardian, plus de 6000 pages de documents judiciaires ont été révélées et sorties des scellés. Et leur contenu est loin de dresser un portrait flatteur de Johnny Depp.

Une stratégie finement rodée

Ainsi, on apprend que l’équipe d’avocat de Johnny Depp avait mis au point une stratégie d’attaque visant à discréditer Amber Heard. Revenge Porn, vidéos gênantes, tout était bon pour affecter l’image de la jeune femme.

De plus, de nombreuses preuves apportées par Depp et son équipe semblent avoir été manipulées. Les photos sont modifiées, les messages sortis de leurs contextes… On apprend par exemple que la jeune femme aurait refusé volontairement la dizaine de millions de dollars que son divorce avec l’acteur aurait dû lui rapporter. De plus, on peut y lire  une déclaration officielle de Depp qui affirme qu’Amber Heard " ne l’a jamais blessé physiquement ni psychologiquement ", contrairement à ce qu’il a affirmé au procès.

Dans sa chronique, Arwa Mahdawi dépeint cette stratégie qui selon elle a " instrumentalisé la misogynie ".

Amber Heard, une Méduse moderne ?

Pour la journaliste du quotidien anglais, Amber Heard est une nouvelle victime du double standard que la société pose sur les femmes et sur l’étrange paradoxe que ces dernières ne peuvent être que saintes et chastes, ou des putes.

Et vu qu’Amber Heard a envoyé des photos dénudées, forcément, c’est une pute et donc elle mérite ce qui lui arrive. Non ?

Parce que Johnny Depp est, malgré tout, loin d’être l’enfant sage d’Hollywood. Il a tout de même été plusieurs fois accusé de comportements toxiques, d’addictions et autres. N’oublions pas qu’il a également plusieurs fois plaisanté avec des amis sur comment tuer Amber. " Noyons-là avant de la brûler, " écrit-il. " Et après, je baiserais son corps pour être sûr qu’elle soit morte. " Pourtant, il a été très simple de passer au-dessus de ces comportements douteux et d’incriminer la jeune femme.

Dans un article publié sur Médium, on ne tarde pas à comparer Amber Heard à la Méduse. Cette figure de la mythologie grecque est bien loin d’être la méchante que l’on dépeint. De base, Méduse était une prêtresse d’Athéna. Une des plus dévouée et belles du temple même. Peut-être un peu trop. Elle va attirer l’attention d’un dieu, Poseidon. Qui n’hésitera pas à s’imposer sur elle. Ainsi Méduse est punie, transformée en monstre, pour avoir subi la violence d’un homme sur son corps. Elle est humiliée, et condamnée à rester un monstre pour l’éternité.

Et de ce mythe, il est relativement aisé de dresser quelques parallèles avec la réalité. Johnny Depp, l’Homme, la Star d’Hollywood. Notre Poseidon, et Amber Heard, sa Méduse à lui…

#AmberHeardDeservesJustice

Suite à ces récentes révélations, de nombreuses stars se sont empressées de retirer leur soutien à Johnny Depp. Bella Hadid ou encore Amanda Knox ont discrètement retiré le " like " qu’elles avaient posé sur la publication Instagram triomphante de Johnny Depp à l’issue du procès.

Et a l’aube de la saison deux du procès, suite à l’appel de Heard, un nouvel hashtag est apparu sur les réseaux sociaux : #AmberHeardDeservesJustice. Dans ce procès sulfureux aux accents de David et Goliath où la misogynie est presque dégoulinante, on s’interroge : quand cela va-t-il finir ?

Sur le même sujet
Plus d'actualité