France: 220 hectares brûlés dans la Drôme, le feu reprend en Gironde

Le feu de forêt et de végétation qui s'est déclaré vendredi soir dans la Drôme a ravagé 220 hectares et "continue de progresser" tandis que les incendies ont repris en Gironde, quelques semaines seulement après avoir été arrêtés.

France: 220 hectares brûlés dans la Drôme, le feu reprend en Gironde
Belga

Situé sur le massif du Diois dans la commune de Romeyer, le feu " a connu ces dernières heures une propagation rapide en raison du changement de direction du vent ", a expliqué le préfet de la Drôme dans un communiqué. " À 18H00, 220 hectares de forêt ont été parcourus " et " l’incendie continue de progresser dans plusieurs directions, notamment vers la RD 742 ", a-t-il poursuivi.

Trois secteurs sont particulièrement surveillés par les quelque 280 sapeurs-pompiers qui seront engagés mardi soir sur le terrain: le secteur nord, le secteur sud et le secteur avant (ouest) en direction du village de Romeyer. Des feux tactiques sont mis en oeuvre pour faire butter l’incendie sur un sol déjà brûlé afin d’éviter sa propagation.

Pas (encore) d’évacuation

" Au cours des opérations lundi soir, deux pompiers gardois et un pompier drômois ont été blessés " et " tous trois ont pu quitter l’hôpital ce jour ", a assuré la préfecture. Un des pompiers venu en renfort depuis le Gard a été brûlé au visage et les deux autres ont inhalé des fumées, avait détaillé auprès de l’AFP mardi après-midi le lieutenant-colonel Ramon Navarro, officier supérieur de direction du SDIS (service départemental d’incendie et de secours) de la Drôme.

Il n’est pas envisagé à l’heure actuelle de procéder à l’évacuation d’habitations, a conclu l’administration. Mardi midi, les pompiers ont reçu l’appui de deux hélicoptères bombardiers lourds et d’un Dash.

Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, un incendie en Isère provoqué par la foudre, qui a ravagé une centaine d’hectares et blessé légèrement trois pompiers également, était fixé mardi soir, bien que toute la zone soit en surveillance active pour la nuit.

Reprise des incendies en Gironde

Au moins 320 hectares de pins ont été détruits mardi dans le sud de la Gironde par plusieurs reprises de feu du gigantesque incendie de Landiras en juillet, entraînant l’évacuation de plusieurs centaines d’habitants d’Hostens, selon les pompiers et la mairie d’Hostens.

Trois quartiers et quatre lotissements de la commune d’Hostens (1.300 habitants), à la frontière avec les Landes, ont été évacués, a annoncé sur son compte Facebook la municipalité qui a ouvert un PC de sécurité à la salle des fêtes. Selon le conseiller municipal Pascal Bizzari, quelque 500 personnes " au maximum " ont quitté leurs domiciles pour aller, pour la plupart, chez des proches.

" A la faveur de conditions météorologiques défavorables, des reprises de feu sont observées à proximité de Landiras " sur les secteurs de " Cabanac, Hostens, Saint-Magne ", a indiqué dans un tweet la préfecture de la Gironde.  Selon un premier bilan transmis par le Service Départemental d’Incendie et de Secours (Sdis), ces reprises de feu ont brûlé " 300 ha (de pins) à Saint-Magne " et " 20 ha à Cabanac ", près de Landiras.

Sur le même sujet
Plus d'actualité