Avec ses exercices militaires, la Chine "prépare une invasion" selon Taïwan

Pour le gouvernement de l'île, les intentions chinoises sont claires. À tel point que Taïwan procède à des exercices simulant une invasion de son territoire.

Exercice militaire à Taïwan
©Belga

Le ministre taïwanais des Affaires étrangères a estimé mardi que Pékin utilisait ses exercices militaires à proximité de l’île pour y " préparer " une invasion et " altérer le statu quo " dans la région Asie-Pacifique.

"La Chine a utilisé les exercices et sa feuille de route militaire pour préparer l’invasion de Taïwan", a déclaré Joseph Wu lors d’une conférence de presse à Taipei. "La véritable intention de la Chine est d’altérer le statu quo dans le détroit de Taïwan et dans toute la région". "Elle mène des exercices militaires et des tirs de missiles à grande échelle, ainsi que des cyberattaques, une campagne de désinformation et une coercition économique afin d’affaiblir le moral de la population à Taïwan", a-t-il ajouté.

Des exercices simulant une invasion chinoise

La Chine a lancé la semaine dernière ses plus importantes manœuvres militaires autour de Taïwan, en réponse à la visite de la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, la plus haute responsable américaine à se rendre sur l’île autonome depuis des décennies. La Chine estime que Taïwan, qui compte environ 23 millions d’habitants, est l’une de ses provinces, qu’elle n’a pas encore réussi à réunifier avec le reste de son territoire depuis la fin de la guerre civile chinoise (1949).

L’armée de Taïwan a mené mardi un exercice d’artillerie à balles réelles simulant la défense de l’île contre une invasion chinoise. Il s’est terminé vers 01h30 GMT (03h30 HB), a indiqué Lou Woei-jye, porte-parole du huitième corps d’armée de Taïwan. Un deuxième est prévu jeudi. M. Lou a assuré lundi que les exercices taïwanais étaient déjà programmés et qu’il ne s’agissait pas d’une réponse aux exercices chinois en cours. L’île organise régulièrement des exercices militaires simulant une invasion chinoise.

Sur le même sujet
Plus d'actualité