Qui est Brittney Griner, la star du basket otage des tensions entre les Etats-Unis et la Russie?

Arrêtée en février en possession d'un liquide à base de cannabis dans un aéroport de Moscou, la basketteuse américaine Brittney Griner a été condamnée à neuf ans de prison en Russie.

Brittney Griner Etats-Unis Russie Moscou basket guerre Ukraine otage prisonniers
Brittney Griner, le 27 juillet [email protected]

Aucune clémence pour Brittney Griner : jeudi 4 août le tribunal de Khimki, près de Moscou, a condamné à neuf de prison la star américaine du basket, pour possession et trafic de drogue. Soit pratiquement la peine maximale pour ce crime, fixée à dix ans de prison. Une décision "insensée" pour les avocats de l’Américaine, qui va faire appel de la décision.

Arrivée en Russie le 17 février dernier, la basketteuse des Phoenix Mercury était venue jouer pendant l’intersaison américaine, une pratique courante pour les joueuses de la WNBA. Elle avait été arrêtée à l’aéroport Cheremetievo de Moscou avec du liquide de vapoteuse à base de cannabis.

La basketteuse a reconnu avoir été en possession de cette substance, affirmant l’avoir apportée en Russie par erreur. De plus, elle a nié tout trafic, expliquant que cette faible quantité de substance n’était manifestement dédiée qu’à sa consommation chronique.

Une star engagée

Âgée de 31 ans, Brittney Griner est considérée comme l’une des meilleures basketteuses au monde. Son palmarès est à l’image de ses bras et ses jambes (elle mesure 2,06 mètres) : interminable. Championne WNBA (la NBA féminine) en 2014, avec les Mercury Phoenix, elle a remporté deux titres de championne du monde (2014, 2018) et deux médailles d’or olympiques (2016, 2021) avec les Etats-Unis.

Avec le club russe d’Ekaterinbourg, elle a été quintuple championne de Russie et a également remporté l’Euroligue à quatre reprises. Tout simplement. Star engagée, elle a rapidement fait son coming-out et n’a eu de cesse de défendre publiquement la cause LGBT+.

Echange de prisonniers

Arrêtée quelques jours avant l’offensive russe en Ukraine, la double championne olympique est plongée au milieu de la crise géopolitique qui oppose la Russie à l’Europe et aux Etats-Unis. Alors que Washington et Moscou, comme au temps de la Guerre Froide, négocient un échange de prisonniers, le procès de la joueuse s’est accéléré ces derniers jours.

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken, qui avait déjà eu la semaine dernière des pourparlers avec M. Lavrov au sujet d’un échange, a indiqué vendredi que les Etats-Unis allaient "continuer" à en discuter avec la Russie. Il a aussi estimé que la condamnation de Mme Griner illustrait "l’utilisation par le gouvernement russe de détentions illégitimes pour faire avancer ses intérêts en utilisant des individus comme des pions politiques".

Selon plusieurs médias américains, il s’agirait d’échanger Viktor Bout, un célèbre trafiquant d’armes russe détenu aux Etats-Unis, contre Brittney Griner et Paul Whelan, condamné à 16 ans de prison pour espionnage.

Bout, arrêté en Thaïlande en 2008 et qui purge une peine de vingt-cinq ans de prison aux Etats-Unis, est surnommé le "marchand de mort". Son parcours a été l’une des inspirations du film Lord of War, dans lequel Nicolas Cage joue un trafiquant d’armes prêt à tout pour réussir.

Sur le même sujet
Plus d'actualité