Droit à l’avortement: le vote au Kansas est un test pour tout le pays

Les électeurs du Kansas se prononcent par référendum ce mardi sur la protection du droit à l’avortement dans cet Etat du centre des Etats-Unis. Une première depuis la révocation de l’arrêt « Roe vs Wade ».

avortement
© BelgaImage

Ls Etats-Unis et le reste du monde ont les yeux rivés sur le Kansas. Ce mardi, cet Etat du Midwest deviendra le premier à laisser les électeurs se prononcer sur le droit à l’avortement depuis que la Cour suprême a révoqué l’arrêt Roe v. Wade, rapporte mardi la chaîne de télévision américaine CNN.

Ce vote très surveillé offre un premier aperçu du sentiment des électeurs à la suite de la décision de la Cour suprême d’enterrer son arrêt historique Roe v. Wade de 1973, dynamitant le droit fédéral à l’avortement et renvoyant la question aux États. Il pourrait également donner une indication de l’enthousiasme des électeurs vis-à-vis de cette question, qui est devenue l’une des priorités des élections de mi-mandat, en particulier chez les démocrates.

Les électeurs, quelle que soit leur appartenance politique, seront appelés à se prononcer sur un amendement de la constitution de l’État visant à supprimer le droit à l’avortement. L’IVG est actuellement légale jusqu’à 22 semaines au Kansas, ce qui fait de cet Etat un refuge au cœur de la région conservatrice, où la pratique a été largement prohibée.

D’autres États, dont la Californie et le Kentucky, doivent voter sur la question en novembre, en même temps que les élections de mi-mandat au Congrès au cours desquelles les républicains et les démocrates espèrent mobiliser leurs partisans autour de l’avortement.

Sur le même sujet
Plus d'actualité