Le sud de la France face à un "fort danger" d’incendies: une nouvelle vague de chaleur se met en place

Le sud de la France est confronté à un «très fort danger d'incendies» ce dimanche alors que les températures vont grimper partout dans le pays.

Le sud de la France face à un
© Belga Image

Météo-France avertit sur le risque d’un " très fort danger d’incendies " en zone méditerranéenne dimanche, à cause des vents et de températures élevées qui monteront partout en France, allant jusqu’à 37° dans le sud-est.

Dans son bulletin, Météo-France alerte d’un risque de " très fort danger d’incendies en zone méditerranéenne (Occitanie, Provence et Corse)" , lié au régime de vents (mistral et tramontane) " assez forts " et aux " conditions restant très chaudes et sèches sur une végétation de plus en plus sensible" . Le mercure atteindra dimanche 30 à 37 degrés dans le sud-est, jusqu’à 34 à 35 degrés en Occitanie, selon Météo-France. Sur le littoral de la Manche, les maximales seront comprises entre 20 et 26 degrés. Les températures devraient continuer de monter lundi dans le sud-est, jusqu’à 39°.

Nouvelle vague de chaleur 

Une nouvelle vague de chaleur se met en place sur la France avec des températures pouvant dépasser les 35°C de manière généralisée dès lundi au sud d’une ligne Bordeaux-Lyon ", a souligné vendredi Météo-France. " Elle peut s’installer plusieurs jours sur le quart sud-est du pays" , ajoute Météo-France, qui précise qu’il subsiste de l' "incertitude " après mercredi.

Une carte de Météo-France montrant la tendance des températures maximales entre lundi et mercredi indique que le thermomètre pourrait grimper jusqu’à 36 et 39°C dans le Sud-Est jusque vers la vallée du Rhône, entre 36 et 39°C mardi dans le Sud-Ouest, puis entre 36 et 38°C mercredi dans l’Est dans une zone allant de l’Alsace à la région lyonnaise. A Paris, les températures atteindront 30 à 34°C. Elles resteront inférieures à 30°C vers la Bretagne et la Manche.

La France a déjà connu une vague de chaleur précoce en juin et sort d’une deuxième qui a duré du 12 au 25 juillet, avec plusieurs incendies, notamment en Gironde où près de 21.000 hectares de forêt ont été détruits. Cette dernière " constitue désormais la 45ème vague de chaleur recensée depuis 1947" , " la troisième la plus intense, avec un pic de l’indicateur thermique national à 28,0°C le 18 juillet " et " la cinquième la plus longue ", selon le site internet de Météo-France. Ces températures élevées se doublent d’une sécheresse historique en juillet.

Sur le même sujet
Plus d'actualité